International › APA

Système d’irrigation goutte-à-goutte: l’une des clés du développement agricole en Côte d’Ivoire

Le Représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en Côte d’Ivoire, Samy Gaiji a visité, mercredi à Yamoussoukro, un site expérimental de production agricole utilisant le système d’irrigation goutte à goutte.

Accompagné d’une équipe d’experts, Samy Gaiji , s’est rendu à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative ivoirienne à l’invitation de  Leo Vinovezky, Ambassadeur de la République d’Israël en Côte d’Ivoire, rapporte un communiqué transmis à APA.

 Cette station d’une superficie de deux hectares dans l’enceinte de l’Institut Nationale Polytechnique Houphouët Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro constitue un centre d’incubation pour la formation pratique des étudiants et autres acteurs du monde agricole.

Entièrement financée par le gouvernent israélien, l’installation de cette station expérimentale en 2018 est le fruit de la coopération entre l’Agence Israélienne pour la Coopération internationale au développement (Mashav) et l’Ecole supérieure d’Agronomie de l’INP-HB.  Cette coopération permet également aux étudiants de la filière agricole de bénéficier d’un stage d’une durée d’onze mois en Israël.

De retour, ceux-ci sont invités à mettre sur ce site expérimental, les connaissances acquises durant le stage. En effet, l’Etat d’Israël dispose d’une expertise avérée dans les systèmes d’irrigation des cultures agricoles. Cette technique a l’avantage de la maîtrise de l’eau, de la gestion du sol, des intrants et une production indépendante des aléas climatiques.

Trois années après la mise en œuvre de ce projet, les résultats sont satisfaisants et prometteurs. Des parcelles de cultures diverses (banane plantain, cacao, piment, manioc…) ou souvent en association de cultures. Aussi, les récoltes sont disponibles durant toutes les saisons de l’année.

Selon Yoman Francois Xavier, agri preneur sur le site, sur une parcelle de 0, 25 hectares, 68 sacs de 50 kilogrammes d’aubergines chacun ont été produit en trois mois. Cette même quantité peut être produite sur les autres trimestres de l’année et approvisionner régulièrement le marché local.


Pour Siaka Koné, Directeur de l’Ecole Supérieur d’Agronomie(ESA), le système d’irrigation des parcelles peut être l’une des clés du développement du secteur agricole car garantissant une production en quantité et en qualité durant toutes les saisons de l’année.

Selon Leo Vinovezky, Ambassadeur de la République d’Israël en Côte d’Ivoire, cette parcelle expérimentale s’inscrit dans le cadre de la formation professionnelle des Elèves ingénieurs ivoiriens dans le domaine de l’agriculture, particulièrement sur la technologie de l’irrigation goutte à goutte.

« Le défi pour nous dans un futur très proche, est d’appuyer les élèves ingénieurs ivoiriens pour l’utilisation de la technologie et l’innovation dans le domaine de l’agriculture » a-t-il fait remarquer.

Sur le terrain, Samy Gaiji, Représentant de la FAO en Côte d’Ivoire a pu apprécier le modèle Israélien d’irrigation des parcelles et mesurer les opportunités économiques qu’offre cette technologie pour le développement du secteur agricole.

« Nous repartons satisfaits de cette visite. Nous allons très rapidement renforcer notre collaboration avec l’administration de l’ESA à travers des initiatives de partenariat et la mise en œuvre de projets agricoles » a-t-il fait savoir.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut