International › APA

Social, santé, économie et sport au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains

Les enjeux de l’Etat social, la gestion de l’épidémie de coronavirus, affectée par l’apparition d’un nouveau variant du virus, l’état de l’économie nationale et le coup d’envoi de la CAN au Cameroun sont les principaux sujets traités par les quotidiens et hebdomadaires marocains.+Challenge+, qui relève l’absence du débat public, notamment sur l’Etat social, écrit que les objectifs conçus dans ce cadre « ne répondent pas à tous les besoins », car l’Etat social ne peut exister que si l’ensemble de la population vit en dehors de la précarité, non seulement médicale, mais aussi matérielle.

L’opposition, surtout celle qui se réclame de la social-démo- démocratie, sait très bien que la pierre angulaire ne peut être que l’extension des services publics, constate-t-il, faisant savoir que l’aide directe, les filets sociaux, sont bien évidemment une nécessité, mais, ils sont loin d’être la panacée.

« L’Etat social n’est pas un gadget. Il faut revoir toutes nos politiques publiques à l’aune de ce concept », recommande-t-il, appelant à un vrai débat pour renforcer la confiance des Marocains.

+Finances News Hebdo+, qui s’attarde sur la gestion de l’épidémie de coronavirus, sur fond de l’apparition du nouveau variant Omicron, estime que les indicateurs sanitaires se dégradent littéralement, avec une accélération fulgurante des contaminations, déplorant que l’inquiétude revienne, après une longue période où la plupart des citoyens ont négligé de façon coupable les gestes barrières, se sentant protégés parce que vaccinés.

Tout cela participe d’une certaine désorganisation sociale qui risque de s’amplifier. Car, le pic de la troisième vague de transmission liée au variant Omicron, qui a commencé la semaine du 13 au 19 décembre, ne devra être atteint que durant la semaine du 17 au 23 janvier 2022, explique la publicartion.

Malgré cette situation, pour beaucoup de citoyens, la suspension des vols ressemble de plus en plus à une réponse disproportionnée qui asphyxie l’économie nationale, au-delà de ses impacts sur les citoyens, rapporte-t-il.

+La Nouvelle Tribune+, qui aborde la situation de l’économie nationale, impactée par la pandémie, écrit que la tâche du nouveau gouvernement, qui après avoir pris quelques mois pour affûter ses armes en vue de déployer un programme ambitieux pour de nombreux secteurs vitaux de l’économie nationale, risque d’être plus ardue que prévue.

Le soutien aux secteurs ravagés par l’impact de la pandémie, de l’aérien au tourisme en passant par la restauration ou l’artisanat, va certainement se prolonger pendant de longs mois avant que ceux-ci ne reprennent leur niveau d’activité d’avant crise, relève l’hebdomadaire, soulignant que la situation sanitaire mondiale et nationale est toujours très incertaine.


Il faudra donc continuer de s’armer de patience à titre personnel et de résilience à titre collectif, préconise-t-il.

+Al Massae+ rapporte que la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a annoncé vendredi la suspension, à partir de lundi prochain et jusqu’à nouvel ordre, des visites familiales au profit des pensionnaires des établissements pénitentiaires.

Dans un communiqué, la DGAPR précise que cette décision est liée aux derniers développements de la situation épidémiologique, suite à la hausse remarquable du nombre des contaminations au coronavirus en raison de l’apparition de nouveaux variants très contagieux. Cette décision s’inscrit dans le souci de veiller à la sécurité des prisonniers, des fonctionnaires et des usagers.

Côté sport, +Al Akhbar+ écrit qu’enfin ! Le coup d’envoi de la CAN sera donné ce dimanche sur la pelouse du stade d’Olembe près de Yaoundé, plus grande ville du Cameroun. Cette 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations aurait pourtant pu ne jamais avoir lieu, après avoir été reportée une première fois à cause de coronavirus.

Elle a échappé de près à une annulation après un coup de pression formulé par l’Association des clubs européens qui réclamaient purement et simplement l’annulation de la CAN. Mais celle-ci aura finalement bien lieu, et on en connaît les raisons, rappelle le quotidien.

Outre le pays hôte, d’autres parties ont milité pour le maintien du championnat. C’est notamment le cas des diffuseurs TV qui risquaient eux aussi de perdre de grosses sommes d’argent, sachant que les droits de TV de la CAN ont rapporté à la CAF la somme de 70 millions de dollars.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut