International › APA

Sénégal: la politique à la Une des quotidiens

Les quotidiens sénégalais, parvenus ce vendredi à APA, traitent essentiellement de sujets politiques en lien avec les prochaines élections locales prévues en janvier 2022.« Le PS et l’AFP pressent Macky », titre Le Quotidien avant de mentionner en sous-titres que « les Socialistes lorgnent la mairie de Dakar (et) l’AFP veut plus d’élus ». Pour le poste d’édile de la capitale sénégalaise, « l’idéal c’est d’y aller avec Bby (Benno bokk yaakaar +coalition au pouvoir+), mais à l’impossible nul n’est tenu », soutient, dans les colonnes du journal, le coordonnateur de la Cellule de communication du Parti socialiste (Ps), Ousmane Faye.

Du côté de l’Alliance des forces du progrès (AFP), Dr Malick Diop, un des ténors du parti, a précisé que sa formation politique est « dans Bby et Bss (Benno siggil Sénégal) mais nous voulons plus d’élus. »

Cela pousse L’AS à arborer ce titre : « Benno à l’épreuve des locales ». Le journal signale l’existence de « rivalités internes » au sein de la majorité présidentielle. 

« Ce ne sera pas une partie de plaisir pour la mouvance présidentielle minée par des rivalités internes dans plusieurs localités. De Saint-Louis à Ziguinchor en passant par Fatick, Kaffrine, Linguère, Tambacounda et Kolda, les responsables politiques ne cachent pas leurs appétits et se montrent prêts à en découdre, y compris avec leurs camarades de parti ou de coalition, lit-on dans L’AS.

« L’opposition serait dans la dynamique d’une union générale de ses forces en perspective des élections locales », lit-on dans Sud Quotidien.

Mais le journal se demande « si cette opposition-là saura (…) se départir des ambitions divergentes » de ses leaders et des « querelles de leadership » de ces derniers, ajoute le journal.

Depuis plusieurs jours, le maire de Mermoz-Sacré, Barthélémy Dias allié de Khalifa Sall, ne cesse de claironner sa candidature au poste de maire de Dakar, ce qui laisse croire une partie de la presse à l’existence d’une brouille entre les deux alliés.


Mais, précise Barthélémy Dias, cité par Vox Populi, « il ne peut y avoir de clash entre Khalifa Sall et moi ».

« Je lui dois ce que je suis devenu aujourd’hui. J’aurais pu faire cavalier seul, créer un mouvement ou un parti, mais j’ai choisi d’être avec Khalifa Sall et j’ai accepté qu’il soit mon leader », précise M. Dias.

WalfQuotidien évoque « les risques d’une échappée solitaire » du maire de Mermoz. « Ce serait une aventure très dangereuse pour lui », a dit un observateur au journal.

Cet analyste politique estime qu’« au cas où Khalifa Sall (…) n’est pas candidat, Barthélémy Dias, bénéficiant d’une certaine expérience dans la gestion des municipalités, peut en profiter et déclarer sa candidature ». Ce que le concerné a déjà fait, même s’il ne s’agit que d’une simple déclaration d’intention ! 

Concernant les candidatures à la mairie de la capitale, L’Observateur pose « l’équation Soham Wardini ». De l’avis de ce journal, le « calcul secret » de Khalifa Sall « consisterait à regrouper toute l’opposition derrière Soham Wardini », l’actuelle maire de Dakar.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut