International › APA

Sénégal : la « folie meurtrière » du Dr Falla Paye en vedette dans la presse

Pas d'image

Les quotidiens sénégalais parvenus lundi à APA titrent principalement sur le suicide d’un médecin-dentiste et la mort de ses trois enfants dimanche dans une clinique dakaroise.L’AS titre sur l’« horreur à Sacré-Cœur », quartier dakarois, où le dentiste Falla Paye a tué dimanche après-midi ses trois enfants avant de se suicider. Evoquant une « folie meurtrière », EnQuête note que le docteur « a administré une injection mortelle à ses trois enfants » avant de se donner la mort. Il avait tout planifié et balayé les soupçons puisque la veille du drame déjà, « Falla Paye disait être à Mbour avec sa famille ». Mais avant de passer à l’acte, le chirurgien-dentiste a laissé une « terrible lettre d’adieu », souligne le quotidien.

Expliquant « pourquoi Dr Falla Paye a tué ses 3 enfants et s’est suicidé », Vox Populi révèle « le contenu explosif de la lettre d’adieu dans laquelle il se défausse sur son ex-épouse », sinon la femme avec qui il est en instance de divorce. « Il ne faut pas qu’il y ait une descendance issue de ce mariage sans amour car j’ai été pour toi une roue de secours », a-t-il écrit.

L’Observateur fait également un « récit glaçant d’une tragédie familiale » et revient sur « les horribles constats de la police sur les lieux du crime ». Selon le journal, « les 3 enfants étaient tous alignés, aucune trace de violence sur leur corps ». Toutefois, Libération indique qu’«un des enfants présentait aussi des traces de blessures sur le corps ».

Le journal souligne que « le tribunal avait provisoirement confié la garde des enfants à leur maman avec qui il était en instance de divorce, le temps de juger l’affaire dans le fond ». « Arrivée sur les lieux du drame, la maman des enfants pique un malaise avant d’être évacuée ». En outre, Dr Falla Paye a indiqué dans sa lettre posthume : « Je ne regrette rien et que personne ne me juge ».


Sur un autre sujet, Walf Quotidien note que « Sonko et Khalifa (sont) prêts pour le combat » après la convocation par la justice de Barthélémy Dias et l’invalidation des listes de leur coalition Yewwi Askan Wi (libérer le peuple en wolof).

« Yewwi se braque » et fait « recours à la colère », notent respectivement Sud Quotidien et Le Quotidien. Pour le mandataire national de cette coalition de l’opposition, Déthié Fall, il est « hors de question de laisser cette forfaiture passer ». En revanche, la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (unis pour un même espoir en wolof) « les traite d’incompétents et promet de faire face ».

En sport, le quotidien national Le Soleil se fait l’écho de la 8e édition du tournoi de lutte de la Cedeao où « le Sénégal impose sa suprématie ». Pour Sud Quotidien et EnQuête, l’équipe nationale de lutte « survole les débats » et « conserve son titre » dans cette compétition qui a pris fin ce week-end.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut