International › APA

Sénégal : inauguration du Centre d’excellence Caf Youssoupha Ndiaye

Le président de la Confédération africaine de football (Caf), Ahmad Ahmad, le ministre sénégalais des Sports, Matar Bâ, le président de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF), Me Augustin Senghor, ont procédé ce dimanche à l’inauguration officielle du Centre d’excellence Caf Youssoupha Ndiaye situé à Guéréo, à 74 kilomètres à l’est de Dakar.« La cérémonie qui nous réunit ce matin revêt une grande particularité puisqu’il s’agit de la mise en service d’une structure de formation et d’incubation de Guéréo. Ce centre est dédié à la petite catégorie en particulier et se doit d’être un haut lieu de production de nouveaux talents capables de porter encore plus haut le nom et l’image du Sénégal à travers le monde », a déclaré Matar Bâ, le ministre des Sports.

La Confédération africaine de football (Caf), après avoir construit ce centre d’excellence en 2009, l’a cédé gratuitement à la Fédération Sénégalaise de Football (FSF). Celle-ci a alors entrepris des travaux pour le rendre fonctionnel après plusieurs années de fermeture. 

Bâti sur une superficie de 5 hectares et doté d’une réserve foncière de 14 hectares, le centre d’excellence Caf Youssoupha Ndiaye comprend deux terrains de football et de basketball, une salle de musculation, des salles de classe, un amphithéâtre, des bureaux et des logements.

Poursuivant son discours, M. Bâ a souligné que ce complexe sportif, « fruit d’une collaboration intelligente et efficace » entre la FSF et l’instance dirigeante du foot africain, « poursuit un double objectif à savoir former et éduquer ».

Le ministre des Sports n’a pas manqué d’exhorter Me Augustin Senghor à « tout mettre en œuvre pour gérer ce nouvel outil avec toute l’efficacité requise ». 


De son côté, Ahmad Ahmad, le président de la Caf a fait savoir que la réhabilitation de ce centre est considérée par le Comité exécutif de la Caf comme « un acte fort ». À en croire le Malgache, « le centre d’excellence va contribuer au développement du football en Afrique ». 

Me Augustin Senghor, conscient que l’obtention de probants résultats passe par des investissements réfléchis, a indiqué que les retombées financières de la participation des Lions à la Coupe du monde 2018 (élimination au premier tour) et à la Coupe d’Afrique des Nations 2019 (finaliste) ont permis, entre autres, l’investissement dans du matériel roulant et la rénovation du centre Jules François Bocandé de Toubab Dialao avec notamment un stade totalement équipé.

Malick Sow, représentant de Youssoupha Ndiaye à la cérémonie d’inauguration, a rappelé que le parrain est « à l’origine de l’attribution du site devenu un complexe sportif grâce à la Confédération africaine de football et à la Fédération Sénégalaise de Football ». Partant de là, il a soutenu que le choix porté sur son cousin est « juste, objectif, loyal et mérité ».

Vice-président (1980-84), puis président de la FSF (1986-88), Youssoupha Ndiaye est un ancien ministre d’Etat, ministre des Sports. Pour Matar Bâ, l’un de ses successeurs, le parrain «est un homme de valeur et de rigueur, le prototype d’un sportif et d’un homme d’Etat accompli ».


loading...


À LA UNE
Retour en haut