International › APA

Santé, politique et diplomatie à la une des journaux béninois

L’actualité béninoise relayée ce jeudi par les quotidiens est axée sur les mesures prises par le conseil des ministres notamment à l’endroit des professionnels de la santé mais aussi sur la levée de l’immunité de trois députés de la minorité parlementaire et la visite du chef de l’Etat, Patrice Talon, au Nigéria.La Nation, sous le titre à la une ‘’Exercice en cabinets privés et hôpitaux publics : Les hospitaliers sommés de choisir », publie l’intégralité du conseil des ministres qui fait le constat que certains hospitaliers ou hospitalo-universitaires délaissent leur poste dans les hôpitaux publics pour se consacrer à leurs cliniques privées.

Rappelant l’ultimatum à ces agents permanents de l’Etat, l’Afrique en marche affiche : ‘’30 aout 2018 pour choisir entre le privé et le public – Date de rigueur donnée par le gouvernement ».

Sur le même sujet, Fraternité arbore cette manchette : ‘’Les agents de santé ont jusqu’au 30 aout 2018 pour choisir : rester dans le public ou partir pour le privé » là où l’Evènement du Jour, sous le titre ‘’Patrice Talon sauve les milliers de patients », note que le chef de l’Etat a décidé de la suspension de la délivrance d’autorisation et de la révocation d’autorisation pour l’exercice en clientèle privée des professions médicales et paramédicales. Une décision qui fait suite à la lenteur et à la négligence qui caractérisent le secteur public sanitaire ».

‘’Salvatrice décision, Les médecins agents de l’Etat interdits d’exercer en clientèle privée », s’exclame l’Informateur là où La Primeur préfère donner la parole à l’Ordre national des médecins qui met en garde contre la création des cliniques clandestines.

Au plan politique, L’Afrique en marche parle des poursuites engagées à l’encontre des députés Valentin Djenontin et Idrissou Bako et estime que ‘’A défaut de se frotter à Yayi, Talon s’en prend à des ténors de son parti politique ».


Le Nouvel Observateur, quant à lui, pense que la levée de l’immunité des députés de la minorité parlementaire est ‘’L’autre arme pour toujours tenir les membres du Bloc de la Majorité Parlementaire ».

‘’Après les levées d’immunité parlementaire, Les regards tournés vers le Parquet de Cotonou » arbore en manchette La Nation, selon qui la balle est désormais dans le camp du Procureur de la République près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou qui a saisi le Parlement par voie hiérarchique.

Sur le plan diplomatique, l’Economiste s’intéresse à la ‘’Coopération Bénino-Nigériane » et titre : ‘’La contrebande du riz préoccupe Talon et Buhari ».

Même information à la une de Le Matinal qui affiche : ‘’Contrebande du riz entre le Bénin et le Nigéria : Talon chez Buhari ». Selon le quotidien, « Le principal point au menu des échanges (entre les deux présidents)) est la lutte contre la contrebande principalement la contrebande de riz, car le Nigéria, en 2015 a pris des mesures avec les pays voisins afin de limiter le commerce transfrontalier de riz pour dynamiser la production locale et assurer la sécurité alimentaire et économique des Nigérians. »


loading...


À LA UNE
Retour en haut