International › APA

Santé et économie au menu des quotidiens marocains

Le secteur de la santé au Maroc et les enjeux de la reprise d’activité de la raffinerie de la Samir sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce vendredi.+L’Opinion+, qui s’attarde sur le secteur de la santé au Maroc, notamment la problématique du manque de personnel médical, écrit que pour combler le déficit actuel en médecins et infirmiers dans les hôpitaux, il faudrait une trentaine d’années à raison de 1.200 médecins formés dans les Facultés de médecine du Royaume.

Plusieurs raisons sont à l’origine de cette situation, dont la migration des médecins vers l’étranger, estime le journal, soulignant la nécessité d' »inverser la courbe de la fuite des cerveaux » en ouvrant le secteur de la santé à l’investissement et aux praticiens étrangers.

Mais, ce schéma de l’ouverture sur l’investissement étranger et les compétences extérieures est un « schéma d’appoint », car il ne peut se substituer à l’hôpital public, aux centres de santé de proximité, des villes, villages et autres hameaux éloignés, fait-il remarquer.

C’est pourquoi l’amélioration des salaires et des conditions de travail dans le secteur de la Santé s’avère en réalité la seule solution « viable » et « pérenne » afin de lutter contre la fuite économique des cerveaux, sans oublier la formation, l’environnement matériel à mettre en place par la construction d’hôpitaux et les équipements nécessaires à la pratique médicale, relève-t-il.


+Al Bayane+, qui revient sur les enjeux de la reprise d’activité de la Samir, écrit que l’arrêt d’activité, depuis 2015, de cette entreprise marocaine spécialisée dans le raffinage des produits pétroliers a provoqué de multiples dommages à plusieurs niveaux, notamment sur les plans de sécurité énergétique du Royaume et de la rentabilité de cette entité névralgique de l’économie nationale.

Le gel de l’activité de cette raffinerie a causé la flambée du coût des hydrocarbures sur le marché intérieur, participé à la dégradation de la cadence économique et commerciale et affecté aussi bien les conditions des salariés que les petites entreprises de sous-traitance, constate le quotidien.

Face à cette situation déplorable, il serait inadmissible que le nouveau gouvernement « se calque sur la posture de son prédécesseur », souligne-t-il, estimant capital de se pencher pour de bon sur ce dossier qui revêt une « priorité sans précédent », puisqu’il est question de recouvrer le rôle capital de la compagnie en termes de rééquilibrage et de recadrage de la politique énergétique nationale.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut