International › APA

Présidentielle sénégalaise : l’opposition se refuse à tout recours

Pas d'image

Les quatre candidats de l’opposition à la présidentielle sénégalaise ont, par la voix d’un des leurs en l’occurrence Idrissa Seck, rejeté les résultats provisoires du scrutin qui consacrent la victoire au premier tour de Macky Sall, soulignant toutefois qu’ils ne feront « aucun recours » devant le Conseil constitutionnel, même si le Code électoral leur confère ce droit.Selon le candidat de la coalition « Idy 2019 » qui s’adressait, jeudi à la presse, lui et les autres candidats (Ousmane Sonko, Madické Niang et Elhadj Issa Sall) s’abstiennent de toute contestation devant ce qu’ils considèrent comme « une commande » du président Macky Sall.

Partant de là, a martelé Idrissa Seck, les quatre candidats de l’opposition laissent leur concurrent « assumer face à l’histoire et devant le peuple sénégalais les conséquences » de son acte consistant à « confisquer la volonté » de ses compatriotes

 Idrissa Seck a fini sa déclaration en adressant, au nom de ses collègues de l’opposition sa « gratitude » et ses « félicitations au peuple sénégalais qui a massivement exprimé son désir de changement dans la maturité, le calme et la paix ».

Selon les résultats provisoires publiés par la Commission nationale de recensements des votes, Macky Sall est réélu a premier tour avec 58,27 % des voix, suivi d’Idrissa Seck 20, 50 % des voix, d’Ousmane Sonko 15,67 % des voix, d’Issa Sall 4,07% des voix et de Madické Niang 1,48 % des voix.


Le Conseil constitutionnel procèdera à la proclamation définitive de ces résultats, après un délai de 72h consacré à la réception et à l’examen d’éventuels recours.

     

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut