International › APA

Près de 700 emplois générés par la Maison des jeunes de Bouaké (Maire)

Pas d'image

Inaugurée en juillet 2017, la Maison des jeunes de Bouaké a déjà « trouvé » près de 700 emplois pour les jeunes de cette deuxième ville du pays, a révélé, lundi, le maire Nicolas Youssouf Djibo.Le candidat à sa propre succession sous la bannière du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) aux municipales à Bouaké, s’exprimait à l’occasion d’une rencontre d’échanges avec les populations du quartier Peyton-Koko.

« Inscrivez-vous à la Maison des jeunes parce que nous avons mis en place cette structure il y a à peine un an et cette structure a pu déjà trouver 700 emplois au niveau de la ville de Bouaké », a affirmé le maire Djibo, en réponse aux préoccupations de la jeunesse de Peyton, un quartier de Bouaké, reconnu pour sa légendaire flamme militantisme aux premières heures de l’implantation de l’actuel parti au pouvoir.

Pour M. Djibo, « 700 emplois c’est beaucoup mais c’est peu compte tenu du problème de l’emploi de nos jeunes à Bouaké ». Le candidat du RHDP à Bouaké a ensuite rappelé le rôle de cette structure qui a été spécialement créée pour maintenir le lien entre les entreprises de Bouaké et les jeunes demandeurs d’emploi.

« J’ai crée cette structure pour qu’elle soit en relation avec toutes les entreprises qui sont déjà ou qui vont venir s’installer à Bouaké. Et elle a un rôle d’intermédiation entre la jeunesse et les entreprises », a souligné Nicolas Youssouf Djibo, dévoilant l’existence de « nombreux chantiers qui vont se mettre en œuvre à Bouaké au cours de l’année prochaine ». Toutes ces entreprises qui vont travailler sur ces chantiers doivent signer au préalable une convention avec la Maison des jeunes, dans laquelle elles s’engageront à donner la priorité des emplois aux jeunes de Bouaké, a-t-il par la suite notifié.


« L’horizon s’éclaircit donc un peu pour le problème des emplois des jeunes. Avec toutes ces opportunités c’est sûr qu’on va arriver à offrir plus de 1000 emplois aux jeunes de Bouaké », a conclu M. Djibo.

Offerte par la mairie de Bouaké, la Maison des jeunes de Bouaké est une sorte de Star-Up, muni d’un dispositif informatique « novateur », qui contribuera à la centralisation et la gestion des données relatives aux différentes catégories de jeunes, notamment, « les jeunes dotés de formation mais sans emploi, les jeunes sans formation ni emploi ainsi que pour ceux qui ont reçu une formation mais qui se retrouvent sans ressources adéquates pour se la lancer dans l’entreprenariat », avait fait observer le maire Djibo lors de l’inauguration de cette structure en juillet 2017.


loading...


À LA UNE
Retour en haut