International › APA

Près de 63 millions d’euros de la BAD pour le traitement des eaux usées à Nairobi

Pas d'image

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, jeudi, l’octroi de 62,914 millions d’euros pour financer la fourniture de services durables de traitement des eaux usées à Nairobi.L’objectif du projet est d’améliorer l’accès, la qualité, la disponibilité et la durabilité des services de traitement des eaux usées dans la ville de Nairobi afin de contribuer à la restauration du bassin du fleuve Nairobi.

Le projet, cofinancé par l’Agence française de développement (AFD) à hauteur de 20 millions d’euros supplémentaires, vise des investissements prioritaires dans l’assainissement de la ville de Nairobi pour améliorer la santé et les conditions de vie dans la capitale kenyane.

Environ 500.000 personnes devraient bénéficier du projet grâce à la réhabilitation et à la construction d’installations de traitement des eaux usées à Dandora, à la construction d’un réseau d’égouts de 220 km, y compris des infrastructures de gestion des boues fécales, ainsi qu’à la construction et la réhabilitation de 100 installations sanitaires dans les quartiers informels de Nairobi.


Le projet aidera également Athi Water Services Board et la Nairobi City Water and Sewerage Company à offrir des services d’assainissement améliorés grâce au renforcement institutionnel.

« Des investissements retardés et inadéquats dans la gestion des eaux usées ont entraîné une mauvaise qualité des services de traitement des eaux usées à Nairobi », a déclaré Wambui Gichuri, Directeur de l’eau et de l’assainissement.


loading...


À LA UNE
Retour en haut