International › APA

Plus de 130 migrants disparus au large de Djibouti

Pas d'image

Plus de 130 migrants ont disparu mardi matin au large des côtes de Djibouti après le naufrage de deux bateaux, a déclaré l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).Le drame s’est produit au large de Godoria, une localité de la région d’Obock dans le nord-est de Djibouti.

Après avoir été alertée par la population locale, une équipe de la gendarmerie s’est mobilisée mardi après-midi près du lieu signalé des naufrages et a découvert deux survivants et les corps de trois femmes et de deux hommes.

Les Garde-côtes ont également été alertés et ont lancé des opérations de recherche et de sauvetage.

Ces opérations sont toujours en cours avec deux patrouilleurs, a indiqué l’OIM.

Selon des témoins locaux, les bateaux ont chaviré environ 30 minutes après leur départ en raison de la surcharge et de la marée haute.

Une équipe de l’OIM aide les responsables locaux dans la recherche de survivants.


Le personnel de l’OIM a découvert un survivant de 18 ans, qui serait monté à bord du premier bateau avec 130 personnes à son bord.

Ce groupe comprenait 16 femmes. Ce survivant a dit qu’il n’avait pas d’information sur le deuxième bateau.

Les cinq corps récupérés ont été transportés par le ministère de la Santé vers un hôpital d’Obock pour examen.

L’OIM gère un Centre de réponse aux migrants (MCR) à Obock, où plus de 500 migrants reçoivent une assistance avant leur rapatriement dans leur pays d’origine dans le cadre du programme de retour volontaire.

loading...

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut