› Eco et Business

Plan national de développement : les financements tardent à venir

Les bailleurs de fonds n’ont toujours pas mis à disposition le financement nécessaire pour la réalisation du programme d’appui au développement local et à la finance inclusive au Tchad

 

Déjà neuf mois se sont écoulés depuis la tenue de la table ronde de Paris. Mais toujours aucune trace des 20 milliards de dollars promis par la communauté internationale. Cet argent devait servir selon un article d’africtelegraph.com, à financer « le Programme national de développement (Pnd) qui peut booster l’économie dans les pays de G5 Sahel ».

Soucieux de restaurer la paix sur son territoire et mettre ainsi un point final à l’insécurité qui y règne, le Tchad par la voix de son ministre de de l’Economie, Issa Doubragne, interpelle la communauté internationale de tenir à sa promesse. Le développement national semble être aujourd’hui une priorité pour ce pays mais aussi pour tous ceux du G5 Sahel.


« Si les bailleurs de fonds peuvent se mettre ensemble pour faire quelque chose de cohérent, ça ne peut qu’être bénéfique pour cette grande bande très stratégique qui a des ressources et qui est en proie au différents maux », pense africtelegraph.com.

Le site explique d’ailleurs que « les experts au plaidoyer à la mobilisation des ressources du programme d’appui au développement local et à la finance inclusive estiment qu’il faut plutôt œuvrer pour la facilitation des promotions des initiatives privées à travers des micro-finances. Invitant les partenaires techniques et financiers à honorer leurs engagements, ils soutiennent que la réalisation des infrastructures de base s’impose pour améliorer les conditions de vie des populations frontalières du G5 Sahel ».

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut