Politique › Partis politiques

Parti politique : le PCN s’est rallié au MSP

La cérémonie officialisant la fusion des deux partis politique s’est déroulée le 31 aout dernier au palais du 15 janvier.

 

Le Parti pour la Convergence Nationale (PCN) n’existe plus. Désormais on ne parlera plus que du Mouvement Patriotique du Salut (MPS). En effet, le parti de Mahamat Terap a décidé de fusionner avec le parti au pouvoir tchadien.

Pour la secrétaire générale adjointe du MPS, Madjibian Padja Ruth, « la fonte du PCN dans le MPS est à l’exemple naturel d’une rivière qui déverse ses eaux dans le fleuve pour continuer ensemble le chemin encore avec plus de vigueur et d’intensité ».

Le PCN s’engage donc ainsi à suivre la direction et la vision stratégique du fondateur du MPS, afin de consolider la paix et respecter les principes et les exigences du MPS, dans le cadre du processus politique du Tchad.

Et Madjibian Padja Ruth invite d’ailleurs les ex membres du PCN à se sentir à l’aise dans leurs nouveaux souliers de membres du MPS. Car, « il n’y a que des militants tout court et ils ne se distinguent que par le degré de leur militarisme et engagements ».


« Le Parti pour la convergence nationale a été créé dans le sens d’apporter sa contribution dans l’animation de la vie politique. Des hommes et des femmes qui ont pris cet engagement pour mettre en place ce parti ont effectivement joué un rôle dans l’échiquier politique de ce pays. Dans ce cheminement nous avons apporté notre contribution dans l’exercice de la démocratie dans notre pays », pense Mahamat Terap.

Pour sceller ce nouveau mariage, le président du PCN a signé et remis les textes de base de son parti au représentant du parti présidentiel.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut