International › APA

Parricide et Covid-19 en vedette dans la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais parvenus, mardi à APA, traitent d’une diversité de sujets dominés par un parricide noté à l’intérieur du pays et la polémique autour de la suspension par l’OMS des essais cliniques sur l’hydroxychloroquine.Libération titre sur « l’horreur d’une exécution ». En garde à vue, Fallou Diop explique devant les enquêteurs comment il a brûlé vif son père à Kéry, une localité de la région de Thiès (70 km de Dakar).

« Il a frappé et répudié ma mère. Il disait partout qu’elle couchait avec d’autres hommes. Je ne l’ai pas supporté », a dit dans le journal le fils.

L’Observateur fait également des « révélations sur la mort de Cheikh Diop, brûlé vif par son fils » avec des « témoignages exceptionnels » à l’appui.

Vox Populi raconte que ce dernier, âgé de 22 ans, a aspergé d’essence son père avant de claquer un briquet. Le père de famille qui venait de prendre une seconde épouse est mort quelques heures après son admission à l’hôpital de Thiès, explique le quotidien, qui reprend en même temps le khalife général des Mourides s’adressant au nouveau coronavirus.

« Tu es une créature divine comme nous », a dit Serigne Mountakha Mbacké lors de la prière de Korité, dimanche. Il souligne par ailleurs que la Covid-19 a « une mission bien précise » et que « nous sommes responsables des malheurs qui nous tombent sur la tête ».

Néanmoins, le président Macky Sall a « espoir que d’ici quelques moments, nous pourrons revenir à la vie normale ».

S’exprimant ainsi à l’occasion de cette fête où la prévention et l’introspection ont été « au cœur des sermons », selon le quotidien national Le Soleil, le chef de l’Etat a appelé pour sa part « à la vigilance et à la persévérance » pour faire face à la pandémie.

Pour son ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, « le diagnostic précoce peut sauver des vies ».


Dans Libération, il dit ses « vérités » sur plusieurs sujets dont l’étude remettant en cause le traitement à base d’hydroxychloroquine. « Les spécialistes, qui guident notre orientation dans le traitement des malades, n’ont rien à envier aux experts internationaux. L’Etat leur fait totalement confiance », a-t-il martelé dans le quotidien, qui recense par ailleurs un 36e décès lié au coronavirus à la date du 25 mai.

A propos de cette suspension de l’OMS des essais sur la chloroquine, le professeur Didier Raout réplique dans Vox Populi que « l’hydroxychloroquine sauve des vies ».

C’est une « polémique virale » d’après Le Quotidien qui relève que le professeur Raoult rejette une « étude foireuse faite avec des Big data » là où « les autorités sénégalaises se confinent dans le silence ».

Sur l’économie nationale, L’Observateur dépeint la face cachée de la crise qui va « de l’état d’urgence à l’état de panique sociale » où les hommes d’affaires « sont tous devenus des pauvres conjoncturels ».

En politique, Walf Quotidien titre sur « l’honorariat accordé » à l’ancienne présidente du Conseil économique et sociale (CESE) Aminata Tall, notant que « le décret sort de la clandestinité ».

C’est « un décret polémique », indique pour sa part L’AS qui souligne que Famara Ibrahima Sagna « est bien payé par le CESE ». Aminata Tall « aussi aura un traitement et bénéficiera d’avantages matériels », ajoute le journal.

En football, l’attaquant international Mbaye Niang déclare sa flamme à l’Olympique de Marseille qui le convoite. « Ça m’intéresse, je peux baisser mon salaire », a dit le Sénégalais de Rennes dans Stades.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 05.06.2020

Plateau de l’Ennedi : un vestige culturel et naturel à la beauté exceptionnellement envoutante

Le plateau de l’Ennedi est une succession de massifs que l’on retrouve au Nord du Tchad. Il se situe à 1450 mètres d’altitude. Bien que…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut