Société › Actualité

N’Djamena : la recrudescence de l’insécurité préoccupe le gouvernement

Image d'illustration

Le sujet a été au cœur de la rencontre qui a réuni le Délégué général du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena et les chefs de service déconcentré de l’état ce 28 juin.

 

Une rencontre a réuni ce 28 juin 2018 au CEFOD, le Délégué général du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena et les chefs de service déconcentré de l’état. La recrudescence de l’insécurité a occupé une bonne place dans les échanges.

L’objectif de cette réunion est la recherche collective de solution aux problèmes de santé, d’éducation, de cohabitation pacifique et surtout de sécurité dont fait face la population tchadienne de N’Djamena. Pour le Délégué, c’est « ensemble que nous pouvons combattre l’insécurité qui sévit dans notre localité ».

Par ailleurs, cette rencontre était un appel à la population de s’impliquer. « Nous ne sommes pas diffèrent, la sécurité, les responsables de la sécurité, la police, la gendarmerie, les gardes nationales, les renseignements généraux, ils sont issus de cette population, ils sont des nôtres donc nous n’avons pas le droit de laisser faire. J’appelle les délégués des quartiers, les maires, les administrateurs délégués, les chefs de quartier de faire de la sécurité leur problème personnel, les victimes sont les nôtres » déclare Dago Yacouba.


À travers cette rencontre qui a également réuni les représentants de différentes couches socioprofessionnelles, le Délégué rappelle les recommandations de la 4e république que l’assistance doit s’approprier pour l’intérêt du peuple tchadien en général et celui de N’Djamena en particulier.

En effet, la ville de N’Djamena connait une recrudescence d’acte de violence, il ne se passe pas une journée sans qu’un acte d’insécurité ne soit signalé.

 


loading...


À LA UNE
Retour en haut