Culture › Musique

Musique : les artistes ont dit adieu à Me Béchir Madet Adap

Un concert a été donné ce 22 novembre sur le terrain « Fest’Africa ». Le public venu nombreux a pu écouter des rythmes variés.

 

Quelques jours après la nouvelle du décès de Me Béchir Madet dont l’engagement pour  la culture n’est plus à démontrer, le monde de la culture a décidé de lui rendre un dernier hommage. C’est ainsi qu’est née l’idée d’organiser un concert à la veille du départ  de sa dépouille pour Kolobo, son village natal dans la province du Mayo-Kebbi, lieu où il reposera pour l’éternité. Les artistes de tout bord ainsi que les promoteurs culturels ont constitué un comité chapeauté par Sarah Noudjalbaye et Me Hissein Ngaro pour faire le deuil du mécène Béchir.

Ainsi, plusieurs jours durant, ils ont travaillé d’arrache-pied pour arriver à ce grand concert. Les préparatifs ont été menés main dans la main avec l’Adec (l’Association pour le développement de la culture), créée il y a quelques années par feu Béchir Madet lui-même et quelques amis. Une collecte entre artistes a permis d’assurer la logistique et de faire le nécessaire pour que le spectacle soit beau pour cet hommage.


Dès  16 heures ce jeudi, le terrain « Fest’Africa » a été  pris d’assaut par de nombreuses personnes. Parents, amis, passants, famille politique, famille nucléaire, étaient tous là. Mais c’est finalement avec beaucoup de retard que  le concert a débuté. Les artistes sans distinction de corporation, de genre se sont succédé sur scène qui pour chanter, qui pour faire un sketch ou déclamer un slam en mémoire de cet infatigable chevalier de l’art tchadien qui a tiré sa révérence le 10 novembre dernier à Paris, où il s’y est rendu pour présenter son livre, ‘’Itinéraire d’un notaire paysan’’, lors de la 3ème édition de la rentrée littéraire tchadienne à Paris.

Très vite, le public est servi. Saï, Gourna, Rap et autres rythment à l’ambiance. De temps à autres, les animateurs faisaient monter sur scène des amis du défunt, des représentants de sa famille pour les témoignages. L’intervention de son fils cadet, Christian Madet pour dire merci à l’assistance est l’un des moments de forte d’émotion de la soirée. Oubliant la mort, encouragé par le parterre d’artistes se sont succédé sur scène, le public a dansé comme l’aurait souhaité l’illustre disparu.

Ce grand concert s’est poursuivi jusqu’au-delà de minuit. Pour beaucoup de personnes présentes, cet hommage est bien mérité. « Il nous sera difficile de trouver un mécène aussi généreux et compréhensif que Me Béchir Madet », pleure Guedem Razolo, comédien et percussionniste. « Me Béchir a vécu sa vie comme un artiste, sa mort ressemble à une sortie de scène dans l’élégance », commente Baumon Vidal, alias Dj Boom, promoteur culturel. « Il va nous manquer », regrette Onmal Victorine, comédienne.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut