International › APA

Maroc : Un cheptel de près de 8,1 millions têtes destiné à l’abattage

Pas d'image

Le cheptel ovin et caprin, destiné à l’abattage pour la fête de sacrifice 2018, s’élève à près de 8,1 millions de têtes, dépassant de plus de 48% une demande prévisionnelle estimée à 5,45 millions de têtes, a assuré ce mercredi le ministère de l’Agriculture.Ces 8,1 millions de têtes sont répartis entre 4,6 millions d’ovins mâles, 1,38 millions de brebis et 2,1 millions de caprins, a précisé le ministère de l’agriculture dans un communiqué, ajoutant que la demande porte sur 4,9 millions d’ovins et 540.000 de caprins.

L’estimation de l’offre et de la demande à l’occasion de Aid Al Adha est basée sur les données statistiques actualisées du ministère portant notamment sur les effectifs du cheptel ovin et caprin et les données sur les abattages des ovins et des caprins (mâles et femelles) enregistrées au niveau des abattoirs contrôlés, ainsi que les normes zootechniques (taux d’agnelage, taux de mortalité) observées sur le cheptel ovin et caprin dans les différentes régions du Royaume.

D’autre part et pour parer à tout risque sanitaire à l’occasion de Aid Al Adha et orienter les consommateurs, le département de l’Agriculture a mis en place depuis plusieurs mois un plan d’action opérationnel avec une série de mesures, notamment l’enregistrement des unités d’élevage et d’engraissement des animaux.


Le plan d’action prévoit aussi la réalisation gratuitement de l’opération d’identification spéciale pour l’Aid Al Adha d’ovins et de caprins, en tant qu’outil de transparence et de traçabilité dans les transactions des animaux, l’installation des souks temporaires dans certaines villes du Royaume pour renforcer les structures de commercialisation des animaux de l’Aid et limiter l’accès aux points de vente (milieu urbain) uniquement aux animaux dûment identifiés et appartenant aux élevages enregistrés.

 Le plan d’action porte également sur le contrôle, dans le cadre des commissions mixtes locales, des animaux et des aliments pour animaux destinés à l’Aid Al Adha au niveau des élevages d’engraissement, des points de vente et des souks, le contrôle de l’utilisation de tous les aliments, tous les produits et substances interdites en alimentation animale, la permanence durant les jours de l’Aid Al Adha par les services vétérinaires de l’ONSSA, la mise en service d’une ligne téléphonique d’information et de permanence par l’ONSSA, ainsi que l’établissement d’une plateforme informatique, avec une base de données sur les unités d’élevage, d’engraissement et les points de vente autorisés pour orienter les consommateurs.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut