International › APA

L’Oriental Fashion Show défie la Covid-19 et promeut l’industrie touristique au Maroc

Par Hicham Alaoui — Nul ne conteste que la 37ème édition de l’Oriental Fashion Show (OFS) qui se tient à Marrakech (18-19 juin) est exceptionnelle de par le contexte de son organisation marqué par les mesures sanitaires liées à la pandémie de la Covid-19 mais aussi par la nécessité d’une relance touristique que le Maroc aspire de ses vœux pour faire face aux conséquences engendrées par la crise sanitaire.Une ambition que la fondatrice de l’événement, Mme Hind Joudar anime avec pour objectif de contribuer à la promotion de la culture et du patrimoine marocain ainsi que de l’activité touristique.

Certes, la pandémie planétaire de la Covid-19 est bien plus qu’une crise sanitaire, elle est aussi une crise socioéconomique sans précédent, mettant à rude épreuve chacun des pays qu’elle affecte avec des impacts sociaux, économiques et politiques dévastateurs qui laisseront de profondes cicatrices. Dans ce contexte, les secteurs touristique et de l’artisanat au Maroc sont frappés de plein fouet par cette crise, mais le gouvernement tente de redresser la barre et de relancer ces secteurs très porteurs pour l’économie nationale.

« Nous sommes parfaitement solidaires avec la culture, le tourisme et l’artisanat au Maroc », a-t-elle affirmé dans une interview avec APA, en marge de la conférence de presse, samedi à Marrakech, destinée à présenter le programme et les invités de marque de l’Oriental Fashion Show (OFS).

« Depuis plus de 15 ans, on travaille pour promouvoir la culture marocaine à l’étranger et les métiers de l’art marocain, qui ont rayonné dans le monde entier. On est très fier que le Maroc dispose du secret des artisans », a souligné cette réelle ambassadrice de la mode orientale, se disant très « contente » d’avoir participé à son niveau à la dynamique économique enclenchée ces derniers mois au Maroc.

Selon elle, la 37ème édition de l’OFS a la particularité de se tenir dans un contexte post-Covid-19 notamment avec une gestion « excellente » des autorités marocaines de cette crise et l’initiative royale visant à faciliter le retour au pays des Marocains Résidant à l’Etranger (MRE) dans les meilleures conditions.

« Je tiens à remercier SM le Roi d’avoir pris des mesures exceptionnelles pour des situations exceptionnelles. Je pense que la sagesse et clairvoyance royales nous a permis de venir dans des conditions meilleures », s’est réjouie Mme Joudar qui déploie un énorme travail pour que sa culture d’origine brille de mille feux dans le monde.

Revenant sur l’édition de cette année de l’OFS, Mme Joudar a souligné qu’elle est placée sous le signe de la valorisation du patrimoine touristique marocain, ajoutant que l’Oriental Fashion Show entend bien perpétuer son événement et honorer ses fidèles stylistes qui, en dépit de cette période difficile, n’ont cessé de créer et innover.

L’OFS n’ayant pas été épargné par la Covid-19 qui a emporté un membre important de son organisation, cette édition sera donc marquée par un hommage posthume à la mémoire de Mohamed Al Sagheer.


Parmi la délégation égyptienne, on compte le grand designer Hany El Behairy ainsi que les célèbres actrices Laila Eloui Elham Shahin et Samira Said qui témoignent de la grandeur de cet homme extraordinaire.

D’autres invités de marque tels que les acteurs et des célébrités marocaines Dounia Boutazoute, Mansour Badri, Camélia Rak, Rababe Gouyd, ainsi que Driss Roukhe viennent renforcer la notoriété de l’événement et découvrir par la même occasion la beauté de la ville ocre sous le signe de l’élégance et du raffinement.

Interrogée sur les perspectives futures de s’ouvrir sur l’Afrique, Mme Joudar a affirmé que l’Afrique est un élément incontournable et très important pour l’OFS. « Il y a des tissus qui n’existent qu’en Afrique et le savoir-faire africain est connu dans le monde. Le tissu africain traditionnel notamment le Wax est reconnaissable entre tous par ses motifs spécifiques mais surtout ses couleurs très vives. Son empire n’a pas de frontières, son emprise pas de limites, bien conquis le continent qu’il en a même colonisé les esprits, devenant un symbole revendiqué de l’Afrique, et une part imposée de son identité », a-t-elle dit.

Et de confier que les organisateurs de l’OFS envisagent de tenir une édition de cet événement soit au Sénégal ou en Côte d’Ivoire. « On souhaite le faire et dans les meilleures conditions qui soient ».

Basé à Paris, cet événement sillonne le monde et les hauts lieux de la mode à fort potentiel médiatique : Paris, Londres, Doha, Koweït, Marrakech, Moscou, Istanbul, Almaty (Kazakhstan), Samarcande (Ouzbékistan), Istanbul… Plus qu’un défilé de mode, l’OFS est devenu au fil des ans une véritable tribune artistique, un dialogue culturel entre l’Orient et l’Occident.

Depuis 15 ans, l’OFS organise des défilés de grande envergure dans les plus belles capitales du monde. Considéré comme un leader dans la mode orientale et incubateur de talents au-delà des frontières, cette manifestation a pu promouvoir, à travers ses nombreuses productions, plus de 100 stylistes de 50 nationalités différentes, parmi eux de nombreux Marocains qui ont pu se faire un nom sur la scène de la mode mondiale.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut