International › APA

L’opposition botswanaise accuse les RG d’avoir influencé les résultats des élections

Le leader de l’opposition botswanaise, Dumelang Saleshando, a déclaré mercredi que l’agence de renseignement et d’autres appareils de l’État sont complices du truquage présumé des élections générales du mois dernier.« Pour la première fois dans l’histoire de notre pays, les principales institutions étatiques, à savoir la Direction du renseignement et de la sécurité (DIS) et les services fiscaux unifiés du Botswana, ont joué un rôle clé en influençant le résultat des élections générales de 2019 », a déclaré Saleshando, en réponse au discours du président Mokgweetsi Masisi au parlement.

Il a allégué que Peter Magosi, chef de la DIS, a fait des déclarations publiques au sujet de la base de données de la Commission électorale indépendante et des élections générales de 2019, ce qui « montre sa volonté et son intention d’interférer dans le processus électoral ».

« Le rôle de la DIS dans les élections générales de 2019 a entaché la crédibilité des résultats des élections », a-t-il déclaré.

Le président du principal de l’opposition, l’Umbrella for Democratic Change, Duma Boko a annoncé l’intention de son parti de contester les résultats du scrutin pour cinq circonscriptions de la capitale, Gaborone, qui ont été remportées par le Parti démocratique du Botswana (BDP, au pouvoir).


Magosi a nié l’implication de la DIS dans les résultats du scrutin, affirmant que l’agence est non partisane.

Le BDP, qui a remporté 38 des 57 sièges parlementaires en lice aux élections du 15 octobre, a rejeté les accusations de fraude électorale.


loading...


À LA UNE
Retour en haut