Culture › Livres

Littérature : “Les Enfants de Toumaï” tome 2

La deuxième édition du prix de nouvelles a été lancée le 7 juin à la maison des médias du Tchad.

 

C’est Sosthène MBERNODJI, Secrétaire exécutif de l’association des écrivains et auteurs tchadiens d’expression française (ASEAT), qui s’est chargé de faire le lancement du la 2eme édition du prix de nouvelles « Les Enfants de Toumaï » hier.

Ce prix littéraire est un stimulus pour la création tchadienne. Sinon une valeur ajoutée pour nos jeunes auteurs. Doté d’une valeur d’un million de francs CFA, le lauréat se voit aussi éditer sa grâce au mécénat de Thomas Dietrich dont le roman éponyme a eu un retentissement. Sept jeunes auteurs ont été primés en 2016, lors de la première édition. Leurs textes ont été publiés dans un recueil collectif intitulé « La journée de l’enfant africain ».


Pour cette 2e édition, un règlement du concours est disponible : la remise du prix « Les Enfants de Toumaï » se tiendra pendant le festival littéraire “Le souffle de l’harmattan’’ à N’Djaména. “Sachez qu’un jury totalement indépendant composé d’hommes de lettres, d’écrivains, d’universitaires, d’humanitaires et des personnalités du monde de la culture est constitué”, rassure Sosthène Bernodji. “Pour des raisons d’indépendance, d’impartialité et de sérieux dans le travail qui aboutira au verdict final, nous ne divulguons pas leurs identités”, précise-t-il.

Autre précision : toute personne résidant au Tchad (de nationalité tchadienne ou non) ou toute personne de nationalité tchadienne résidant à l’étranger, sans limites d’âge, peut concourir. Sosthène MBERNODJI  a invité tous les Tchadiens des deux sexes à tenter leur chance pour cette aventure d’écriture si rare au Tchad. À vos nouvelles !

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut