International › APA

L’inflation kényane chute à 4,14% en février

Pas d'image

L’inflation annuelle du Kenya est tombée à 4,14% en février contre 4,7% en janvier, a révélé vendredi le Bureau national des statistiques du Kenya (KNBS).Il explique qu’une baisse des prix de la plupart des produits alimentaires de base a entraîné une baisse qui a contribué à une inflation globale relativement faible en février 2019.

« Le coût de plusieurs denrées alimentaires en février 2019 a été nettement inférieur à celui de la même période de l’année précédente. Par exemple, le maïs a enregistré une baisse de 41,0%. De même, les prix de la farine de maïs tamisée, des épinards et des tomates ont baissé respectivement de 30,68%, 20,66% et 16,63% », a expliqué le KNBS dans un communiqué.

De plus, l’indice du logement, de l’eau, de l’électricité, du gaz et des autres combustibles a augmenté de 0,12% en février par rapport à janvier 2019.


« Cela s’explique par le coût plus élevé de certains loyers et de certains combustibles de cuisson. Les prix de la consommation intérieure d’électricité qui ont augmenté de 2,48 et 1,70% pour 50 Kwh et 200 KWh, respectivement en raison de l’augmentation du coût du carburant et des frais d’ajustement à l’inflation, y ont contribué en partie », a ajouté le KNBS.

L’indice de transport a diminué de 0,50%, principalement en raison des baisses importantes des prix à la pompe de l’essence et du diesel, a noté KNBS.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut