International › APA

L’Etat tchadien reprend les passifs de la société cotonnière

Pas d'image

L’Etat tchadien, à travers une convention signée lundi avec la multinationale Singapourienne OLAM, a décidé de reprendre tout le passif financier de la société cotonnière, CotonTchad Société Nouvelle dont le siège est à Moundou, capitale économique du Tchad, à environ 600 KM de N’Djaména, a appris APA mardi.Il s’agit d’environ 36 milliards FCFA que le gouvernement tchadien s’engage à reprendre. Cette somme représente les charges fiscales (13 690 433 306 FCFA), les cotisations à la Caisse nationale de prévoyance sociale (2 898 379 481 FCFA), les arriérés des cotonculteurs (6 680 476 207 FCFA) ainsi que les arriérés des fournisseurs et prestataires d’exploitation (12 193 100 151 FCFA).

« L’engagement de l’Etat tchadien pour la mise en œuvre de cette convention de reprise du passif répond au souci de favoriser le redressement de la Société cotonnière, Société Nouvelle, et par-delà, de sauver toute la filière coton, poumon de l’économie du pays », a déclaré le ministre tchadien des Mines, du Développement industriel, commercial et de la Promotion du secteur privé, M. Ahmat Mahamat Bachir, signataire de la convention.

Selon M. Bachir, plus de 3 000 000 de personnes dépendent de la culture du coton au Tchad. Il dit espérer que le nouvel actionnaire va redresser la société et développer son programme d’investissement.


Le premier protocole d’accord entre le gouvernement et le Groupe OLAM avait été signé fin avril 2018. La Société cotonnière du Tchad Société Nouvelle, en plus de ses usines de Moundou, dispose d’autres dans plusieurs villes du sud du Tchad.


loading...


À LA UNE
Retour en haut