International › APA

Les universités sud-africaines ont dépensé 2,7 milliards USD en 2018

Les universités et autres établissements d’enseignement supérieur sud-africains ont dépensé 2,7 milliards USD pour leurs employés au cours de l’année académique 2018, a annoncé mercredi l’Agence sud-africaine de statistique (Stats SA).Dans son dernier rapport sur le financement des établissements d’enseignement supérieur, l’Agence a déclaré que les rémunérations représentent 61% des dépenses totales des établissements.

Les dépenses étaient de loin supérieures aux 14% des dépenses totales engagées par le secteur privé pour son personnel au cours de la même période, a ajouté Stats SA.

Les salaires et traitements, les prestations de retraite, l’aide médicale et les primes constituaient la majeure partie des dépenses, indique le rapport.

L’Université d’Afrique du Sud (Unisa) basée à Pretoria a été la plus dépensière en personnel en 2018, engageant un peu plus de cinq milliards de roubles (environ 342 millions USD) en indemnités, précise le rapport, précisant que cela représentait 13% de la masse salariale de l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur du pays.


L’Unisa est le plus grand établissement d’enseignement supérieur du pays, accueillant un tiers du million d’étudiants du pays.

Après l’Unisa, viennent l’Université de Pretoria, qui a dépensé 220 millions USD, suivie de l’Université du Cap (193 millions USD) ; l’Université du Witwatersrand (167 millions USD) ; l’Université de Stellenbosch (167 millions de dollars) et l’Université de technologie de Tshwane (160 millions de dollars).

L’Université Sol Plaatje, dans la province du Nord Cap a été l’institution qui a le moins dépensé en salaires, à hauteur de 6,7 millions de dollars, a indiqué Stats SA dans le rapport.


loading...


À LA UNE
Retour en haut