International › APA

Les syndicalistes botswanais demandent la libération des manifestants zimbabwéens

Pas d'image

La Fédération des syndicats du Botswana (BFTU) a déclaré, lundi, avoir adressé une correspondance au président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, pour lui demander de libérer les personnes récemment arrêtées pour avoir manifesté contre la flambée des prix du carburant.Le secrétaire général de la BFTU, Thusang Butale a déclaré qu’ils ont écrit au président zimbabwéen pour condamner la situation économique dans le pays de l’Afrique australe. Une copie de ladite correspondance a été envoyée à l’ambassade du Zimbabwe au Botswana et au bureau des droits de l’homme à Genève.

«Nous invitons le gouvernement du Zimbabwe à rétablir un climat social apaisé sans faire usage de la violence et de l’intimidation, à garantir la sécurité de tous les manifestants et à libérer immédiatement et sans condition les personnes arrêtées, notamment le secrétaire général du Congrès des syndicats du Zimbabwe (ZCTU), Japhet Moyo, ainsi que le Président de l’entité Peter Mutasa », a déclaré Butale.


«Nous appelons le gouvernement du Botswana et les dirigeants de la SADC à mettre pression sur le gouvernement zimbabwéen. Le Botswana est un voisin direct du Zimbabwe et, conformément à nos idéaux et à notre éthique, nous ne pouvons pas tourner le dos aux voisins quand ils sont dans le besoin », a-t-il conclut.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut