International › APA

Les sites d’informations togolais s’épanchent sur la guerre entre le gouvernement et la LTDH

Pas d'image

Le conflit qui oppose le gouvernement togolais et la Ligue togolaise des droits de l’homme (LTDH) alimente, ce vendredi, la presse électronique.« Togo : une guerre de communiqué entre le gouvernement et la LTDH », titre à sa une Globalactu qui informe que « le torchon brûle » entre le pouvoir et la LTDH  « à cause du rapport publié à la veille du sommet de la CEDEAO par cette dernière ».

Dans ce report, écrit le portail, « la LTDH évoque 22 morts, 941 blessés dont 202 par balle, 472 arrestations, 255 personnes libérées  et 53 toujours en détention » à titre de bilan de la  crise qui dure depuis le 19 août 2017.

Mais les sources officielles, souligne le site, « font état de 7 morts par balle et de 7 morts pour diverses causes dont 2 militaires égorgés ».

Le gouvernement, qui juge de « partisan et dénué de tout fondement objectif » le rapport de la LTDH, informe « sur son intention de réserver une suite judiciaire contre ces ‘accusations fallacieuses’ et non-fondées ».

La ligue, pour sa part, poursuit le journal,  persiste et signe qu’il s’agit d’un document élaboré à la suite d’un travail effectué sur le terrain « avec beaucoup de diligences et de professionnalisme et dit être prête à défendre son rapport sur la situation des droits de l’homme au Togo devant n’importe quelle instance »,


Le site ajoute que la ligue, qui dénonce « une tentative d’intimidation, de menace, de pression et de discrédit entreprise à son égard », dit ne pas être surprise de la démarche du gouvernement qu’elle traite de « coutumier de la dénégation systématique des cas de violation des droits humains ».

Sous le titre « Droits de l’homme: Réponse sèche de la LTDH au gouvernement », Togobreakingnews, qui s’intéresse également à ce sujet, souligne que « concernant l’affirmation selon laquelle le but visé par la Ligue serait de faire porter par le gouvernement la responsabilité de violences et des dérapages ayant entrainé des pertes en vies humaines, la LTDH précise que c’est plutôt la réalité des faits qui rendent le gouvernement responsable des graves violations et atteintes aux droits humains. »

Dans un article intitulé « Bilan de la crise sociopolitique au Togo / La LTDH renvoie la balle au gouvernement », le site Togotopinfos, reprend, lui, l’intégralité de la déclaration de la LTDH relative au communique du gouvernement a la suite de la publication du rapport, et se demande « ce que craint le gouvernement ».


loading...


À LA UNE
Retour en haut