› Eco et Business

Les opérateurs économiques Tchadiens dénoncent des tracasseries au port de Douala

Le Conseil national des importateurs, Investisseurs, industriels Tchad, s’insurge contre l’augmentation subite et unilatérale des taxes de transit au port de Douala, Cameroun.

Le secrétaire général du Conseil national des importateurs, investisseurs, industriels et exportateurs du Tchad (Conite), Mahamat Nour Abakar alerte sur des manœuvres, initiées par des « forces occultes » implantées au Cameroun, à pied d’œuvre pour asphyxier l’économie tchadienne.

« Des Organisations aux activités occultes et illégales, aidées en cela par une grappe d’individus extrêmement cupides, dangereux et mal intentionnés, se sont concertés au Cameroun, très précisément au niveau du Port de Douala, principal point d’accès des Importations et Exportations des Vivres et Non-Vivres à Destination ou en Provenance du Tchad, pour décider de l’asphyxie économique et commerciale de notre cher et beau pays le Tchad. » Ainsi s’est exprimé le SG au cours d’un point de presse du 19 septembre 2022.

Le Conite dénonce également l’implication des responsables de la Direction générale des douanes (DGD) du Cameroun dans ce Consortium dit de mal. Les hommes d’affaires tchadiens expliquent que la manœuvre a commencé par : « des surtaxes bizarres et inexpliquées, qu’eux-mêmes appellent Extra-légales sur toutes les Importations et Exportations des Vivres et Non-Vivres en Provenance et à Destination du Tchad ». Dans les détails, les opérateurs économiques expliquent que ce qui était facturé à 35.000Fcfa s’élève à plus de 500.000Fcfa, du jour au lendemain sans la moindre explication.


Le Conseil national des importateurs, Investisseurs, industriels Tchad  interpelle, le ministère tchadien des Affaires étrangères, le ministère des Finances, le ministère du Commerce, L’ANIE, le COC-Tchad, la Chambre du Commerce du Tchad, et le Patronat Tchadien. Il demande à ces institutions de prendre leurs responsabilités pour que : « Plus jamais de telles attaques économiques et commerciales ne se concoctent contre le Tchad ».

Le Conite avoue qu’il a déjà commencé à : « étudier et réfléchir sur les possibilités de l’abandon pur et simple du Port problématique de Douala au profit des Ports du Soudan et du Benin.»



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut