Société › Actualité

Le Tchad veut étendre la protection sociale

Un atelier a été organisé sur le sujet depuis le 29 novembre 2018. Il a été présidé par le  ministre de la fonction publique, du travail et de dialogue social, Ali Mbodou Mbodoumi.

 

Au Tchad comme dans d’autres pays d’Afrique centrale, le système de protection sociale est loin d’être renforcée. Selon l’Organisation internationale de travail (Oit), seulement 18% de la population en Afrique centrale est couverte par au moins une prestation de protection sociale. Cette préoccupante situation a conduit l’Oit à organiser cet atelier qui vise à renforcer l’effectivité des principes et droits fondamentaux du travail, la mise en conformité des législations nationales aux normes fondamentales de travail et le renforcement de capacité de mandants nationaux.

Selon Adama Draman B, spécialiste en protection sociale de l’Oit, cet atelier doit permettre de créer les conditions d’une plus grande cohérence et d’une synergie entre les différents acteurs pour une efficacité dans la mise en œuvre des interventions dans le domaine de la protection sociale « Il vise d’une part à renforcer les capacités des différents acteurs dans le domaine de la protection sociale et d’autre part à adopter une feuille de route consensuelle pour le renforcement et l’extension du système de protection sociale en République du Tchad », précise-t-il.


Pour le ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social, Ali Mbodou Mbodoumi, le système de protection sociale fait l’objet d’une grande réflexion au plus haut niveau de l’Etat. « Face à cette situation, le président de la République a défini une vision à l’horizon 2020-2030 à travers le Tchad que voulons qui prend en compte dans son aspect social, la réduction des inégalités, la promotion de l’inclusion sociale, la facilité de l’accès à la santé et à l’éducation », annonce-t-il.

Selon l’Organisation internationale de travail, seulement 29% de la population mondiale bénéficie d’une protection sociale adéquate.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut