Politique › Actualité

Le Tchad souhaite se faire retirer de la liste noire des Nations-Unies

Le maintien prolongé du pays d’Idriss Deby sur la liste noire des Nations-Unies, a des conséquences sur son économie.

Le gouvernement tchadien souhaite ne plus figurer dans la liste des pays à risque des nations-unies. Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Chérif Mahamat Zen, a exprimé ce vœu au cours d’une réunion avec le Bureau du système des Nations-Unies, qui a eu lieu le 28 août  au Tchad.

« Le Tchad continue par figurer sur la liste des pays à risque des Nations-Unies comme si aucune évolution n’a été enregistrée dans la situation sécuritaire ayant conduit à son inscription sur cette liste noire », a réagi le ministre Chérif Mahamat Zen.

Une situation qui a des conséquences négatives sur l’économie tchadienne. « L’inconvénient majeur à cet égard est la difficulté à mobiliser les investisseurs étrangers dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement 2017-20121. A cela s’ajoute la réticence des touristes », relève Chérif Mahamat Zen.


La rencontre entre le Bureau du système des Nations-Unies et le gouvernement tchadien avait pour objectif de permettre d’expliquer les critères onusiens d’évaluation de la situation sécuritaire.

Les Nations-Unies ont placé le Tchad parmi les pays où son personnel court le risque de menace contre sa sûreté et sa sécurité. Une décision qui est arrivé suite à la situation sécuritaire au Darfour au Soudan et l’incursion des groupes armés au Tchad.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut