› Eco et Business

Le Tchad met à la disposition du Cameroun 10 hectares pour le transit de ses marchandises

Depuis le 09 janvier dernier, le directeur générales des douanes et des Droits indirects du Tchad, Ousmane Adam Dicki séjourne au Cameroun dans le cadre d’une concertation bilatérale.

 

Durant deux jours le Tchad et le Cameroun se sont concertés afin de trouver ensemble les conditions d’améliorations du transit entre ces deux pays. Pour cela, Ousmane Adam Dicki, le directeur générales des douanes et des Droits indirects du Tchad. Mais de prime abord, le Colonel tchadien a tenu a rassuré le gouvernement camerounais : le droit de transit des marchandises tchadienne ne lui sera pas enlevé.

Cette rencontre les acteurs des douanes et transit des deux pays entre dans le cadre de la mise en œuvre et du suivi du protocole d’accord d’assistance administrative mutuelle en matière douanière. Ce protocole a été signé le 24 aout 2016. Et depuis sa signature de nombreux points positifs ont pu être notés.

C’est notamment le cas de l’installation et l’opérationnalisation du bureau avancé des douanes tchadiennes à Douala au Cameroun. Egalement, le Tchad a mis à disposition des autorités camerounaises, une base logistique de 10 hectares spécialement pour le transit des marchandises vers lui.


A côté de ça on peut aussi citer ; le développement du titre de transit unique ; la libre circulation des produits alimentaires crus entre les deux pays ; la mise à disposition d’un numéro vert permettant la dénonciation des obstacles à la fluidité des marchandises à destination du Tchad ; l’exclusion des procédures des ventes aux enchères publique des marchandises en transit pour le Tchad.

Pour ce dernier jour de concertation, les experts des deux pays se sont entretenus sur des sujets variés tels que la procédure, le contrôle facilitation et sécurité, la dématérialisation des procédures etc.

 

 


loading...


À LA UNE
Retour en haut