International › APA

Le rationnement de l’électricité «définitivement terminé» en Côte d’Ivoire

Le rationnement de l’électricité est «définitivement terminé » en Côte d’Ivoire où le gouvernement est en pourparlers pour doter le pays d’une «centrale froide de 200 mégawatts».

L’annonce a été faite, mardi à Abidjan, par le ministre des Mines, du pétrole et de l’énergie, Thomas Camara qui a co-animé une conférence de presse avec son collègue de la Communication, des médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement.

«Aujourd’hui, avec les actions menées, nous avons le plaisir de vous annoncer que le rationnement de l’électricité est définitivement  terminé en Côte d’Ivoire », a annoncé le ministre Thomas Camara, présentant les excuses de son ministère et celles du gouvernement aux populations et aux industriels.

Selon lui, ce rationnement de l’électricité qui a commencé le 10 mai 2021, n’aura duré que 45 jours pour les ménages et moins de 3 mois pour les industriels.

La Côte d’Ivoire a fait face à un déficit d’électricité de plus de 200 Mgw dû à une insuffisance d’eau dans les barrages hydroélectriques du pays, en raison de la sécheresse et à des pannes sur des ouvrages.

« Je voudrais saluer la résilience des Ivoiriens, la confiance qu’ils placent en l’Etat », a renchéri le ministre de la Communication, des médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly.  « Toutes les dates annoncées pour la fin du rationnement de l’électricité ont été respectées », s’est félicité M. Coulibaly, également porte-parole du gouvernement.

« La crise énergétique est terminée depuis le 09 juillet 2021. Ce n’est plus un prétexte pour augmenter les prix» des produits, a lancé le ministre Thomas Camara.  

Le gouvernement ivoirien étudie en ce moment l’option d’acheter ou de louer une centrale froide afin d’assurer la continuité de la fourniture de l’électricité en cas de situation pareille.

La fin de la crise énergétique permet à la Côte d’Ivoire d’augmenter sa fourniture électrique aux pays de la sous-région, a ajouté le ministre Camara.

A ce propos, il a indiqué que la capacité qui a été réduite à 60 mégawatts pendant la crise énergétique a décollé cette semaine pour aller vers 100 mégawatts, et devra atteindre les 200 mégawatts en septembre en direction des certains pays de la sous-région.

Un programme de rationnement de la fourniture de l’électricité, obéissant à « trois grands principes », a été mis en place le 10 mai 2021 sur instruction du ministre des Mines, du pétrole et de l’énergie, pour juguler la crise énergétique.


En vue d’une gestion efficace de la situation, la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) a mis en place deux plages horaires de rationnement d’une durée de 6 heures, ensuite une alternance hebdomadaire des plages horaires et une exclusion de la journée de dimanche du programme de rationnement.

Les efforts déployés ont permis à la compagnie, à partir du 12 juin 2021, de passer à moins de 5% des clients résidentiels touchés par le rationnement par plage de 6h, et à plus de la moitié des clients de ne plus être rationnés du tout.

Les clients rationnés n’étaient plus impactés que seulement deux à trois fois par semaine. A partir du 19 juin 2021, les clients rationnés sont passés à moins de 1% par plage de 6h. Ce qui a permis à 80% des clients basse tension de ne plus être rationnés. Et, les clients rationnés n’étaient alors touchés qu’une à deux fois maximum par semaine.

Depuis le 26 juin 2021, le rationnement par plage de 6h des clients basse tension s’est pratiquement arrêté.

Concernant les industriels, un allègement constant du programme de rationnement a été mis en œuvre avec le concours du comité de veille composé des principaux acteurs des secteurs de l’énergie, de l’industrie, du commerce et du patronat.

Les périodes hebdomadaires d’alimentation ont progressivement augmenté, passant de 48h les deux premières semaines, à 64h les deux semaines suivantes, pour se situer à 96h depuis début juin jusqu’à la fin définitive du rationnement le 09 juillet 2021.

Engouement autour des canaux digitaux pour juguler cette crise énergétique 

En outre, des canaux d’accès à l’information ont été mis en place, notamment un site pour l’information des ménages (monelec.ci), un site pour les clients industriels (monelecpro.ci) et un numéro vert gratuit (800 800 22) pour tous les clients, a rappelé lors de cette conférence de presse, le directeur général de la CIE, Ahmadou Bakayoko.

Selon les statistiques, le site monelec.ci a enregistré plus de 1 million de requêtes, le numéro vert gratuit plus de 10 600 appels, tandis que 100% des industries concernées ont consulté leur programme en ligne.

La Chine, confrontée à une énorme pénurie d’électricité due à des conditions météorologiques extrêmes, rationne l’électricité, pendant que la Côte d’Ivoire vient de sortir de l’épreuve du rationnement.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut