International › APA

Le Prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur génère 600 emplois directs pour un chiffre d’affaires de 1,3 milliard FCFA

Pas d'image

Quelque 606 emplois directs pour un chiffre d’affaires de 1, 3 milliard de FCFA ont été générés par le «Prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent» depuis son lancement il y a quatre ans à l’initiative du District autonome d’Abidjan, a appris APA, vendredi, lors d’une cérémonie de remise de chèques aux lauréats de la cinquième édition de ce Prix dans la capitale économique ivoirienne.Selon le Ministre-Gouverneur du District autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé « depuis le lancement de ce Prix, il y a eu 144 lauréats qui sont activité pour une enveloppe budgétaire de 800 millions de FCFA, 606 emplois directs ont été créés pour un chiffre d’affaires  de 1, 3 milliard de FCFA».

Pour cette cinquième édition, a-t-il ajouté, «40 lauréats  ont été encore retenus pour une dotation de 200 millions de FCFA» comme celle de l’année dernière. Poursuivant, Robert Beugré Mambé a exhorté la jeunesse ivoirienne, particulièrement les lauréats à s’inspirer de la « philosophie de vie » du Vice-Président ivoirien, Daniel Kablan Duncan qui présidait cette cérémonie.

«Vous êtes un modèle de probité, de courage (…) »,  a lancé M. Mambé à l’endroit de M. Duncan qui a salué à son tour cette initiative qualifiée d’aubaine pour « résoudre l’importante problématique de l’emploi des jeunes en Côte d’Ivoire ».

«C’est un Prix qui vise à promouvoir la culture entrepreneuriale et le goût du travail en vue de résoudre  l’importante  problématique de l’emploi des jeunes », a rappelé Daniel Kablan Duncan.

« Il ne faut pas rêver sa vie, mais il faut vivre ses rêves »,  a conseillé M. Duncan pour qui «il faut aider ces lauréats à devenir à leur tour des modèles pour leur génération».

 «La jeunesse ivoirienne  regorge un énorme potentiel», a renchéri pour sa part, le Président du jury, Mathurin Ahui, faisant remarquer que « l’innovation, l’originalité, la capacité  à produire de la valeur ajoutée, le professionnalisme (…) » sont entre autres les critères qui ont guidé le choix du jury.


Ce sont au total 909 dossiers reçus qui ont fait l’objet d’un « examen minutieux» du jury pour aboutir au choix des 40 meilleurs projets dont 55% sont portés par des femmes.

Au nom des 40 récipiendaires de cette édition, Fabrice Boua Aboua, vainqueur du premier Prix de cette édition a pris « l’engagement  d’atteindre  les objectifs techniques  et entrepreneurials »  visés par lesdits projets qui concernent le secteur primaire pour 5%, le secteur secondaire pour 45% et le secteur tertiaire pour 50%.  

M. Aboua, succède à Koné Nilnagnon qui a raflé le premier prix de la 4è édition. Les lauréats bénéficient d’un encadrement assuré par le Centre d’incubation du District d’Abidjan, notamment en management, en force de vente et en comptabilité.

Le prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent, initié depuis cinq ans par le District autonome d’Abidjan, vise à offrir l’opportunité aux jeunes ivoiriens de créer leur propre entreprise, pour devenir des champions nationaux. Ce Prix s’adresse aux jeunes des différentes communes du District d’Abidjan.


loading...


À LA UNE
Retour en haut