International › APA

Le dialogue politique avec les groupes armés en vedette dans la presse centrafricaine

Pas d'image

Les journaux centrafricains consultés ce vendredi à APA reviennent largement sur le processus de dialogue politique entre le gouvernement et les groupes armés.« Une plateforme des groupes armés à l’issue de la rencontre de Khartoum initiée par la Russie », titre le Réseau des Journalistes pour les droits de l’homme(RJDH), soulignant que ces groupes ont créé mardi dernier une plateforme commune dénommée Rassemblement Centrafricain.

Cette structure, mise en place à l’issue des discussions de Khartoum, initiées par la Russie, vise à rapprocher les points de vue des Antibalakas et ex séléka, explique le quotidien.

Cependant, Corbeau News souligne le « jeu trouble des Russes dans le processus de paix », relevant que c’est à l’initiative d’un conseiller du président Vladimir Poutine que les Russes ont négocié avec des chefs rebelles centrafricains dans la capitale soudanaise.

Cette rencontre, qui se tient en marge des assises conduites par l’UA à Bouar (Centrafrique), serait liée à l’assassinat des journalistes russes, note en outre le journal, rappelant que la présence russe en Centrafrique est à but militaire et humanitaire.


Mais de nombreux mercenaires venus de Moscou ont pris d’assaut la Centrafrique où ils entretiennent des liens étroits avec les groupes rebelles, relève encore Corbeau News.

Ainsi pour Centrafric Matin, la crise centrafricaine est un « véritable fonds de commerce pour les groupes rebelles, certains leaders politiques et quelques puissances de ce monde ».

Ce que semble confirmer Le Confident, estimant que chaque partie cherche à tirer la couverture de son côté.


loading...


À LA UNE
Retour en haut