International › APA

Le dialogue entre gouvernement et groupes armés en vedette dans la presse centrafricaine

Pas d'image

Les quotidiens centrafricains parvenus mercredi à APA parlent surtout du dialogue que compte bientôt organiser l’Union Africaine (UA) entre le gouvernement et les groupes armés du pays.« Le dialogue politique tant attendu aura lieu le 15 septembre 2018 », titre l’Expansion, sans préciser le lieu où se tiendra la manifestation.

Mais d’après L’Aigle, ce sera à Bouar, dans le nord-ouest de la République centrafricaine, où l’UA et les 14 groupes armés s’étaient déjà rencontrés le 27 août dernier. Dans tous les cas, il y aura une « nouvelle discussion pour sortir de la crise », précise le quotidien.

Dans son rôle de facilitateur, l’Union africaine a remis à chaque partie la synthèse des revendications de l’autre. Et si un point d’accord est trouvé à l’issue des trois journées de négociations, le panel de facilitation du dialogue pourra avancer vers une nouvelle étape qui sera de présenter les revendications au gouvernement, explique le journal.

Mais « à quel jeu se livrent l’UA, la Russie et les groupes armés avec cette nouvelle réunion au Soudan ? », s’interroge pour sa part L’Hirondelle.


A ce sujet, le RJDH (Réseau des journalistes pour les droits de l’homme) annonce que Khartoum abrite une rencontre entre les groupes armés et le régime de Bangui. Une délégation des chefs rebelles centrafricains se trouve depuis le 27 août dans la capitale soudanaise pour des négociations en vue de la signature d’un accord pouvant faciliter la paix dans le pays, souligne le journal.

Ouragan Info, lui, se demande « à quoi servira le prochain dialogue tant attendu ? », là où Corbeau News tente de répondre sur la base du communiqué de presse publié le 26 août à Ndelé, au Nord-Est, par le Front patriotique pour la renaissance de la Centrafrique une branche des ex rebelles de la Séléka (le FPRC). Le FPRC déclare soutenir en effet toutes les initiatives de paix et d’unité du pays d’où qu’elles viennent, selon le journal.

Malgré toutes ces manœuvres, l’Agora prédit déjà un « échec » de l’UA dans son initiative. « Centrafrique : l’option de l’échec de l’Union africaine », titre le journal, pendant que Le Confident souligne que ce dialogue initié par cette institution continentale est taillé sur mesure pour les groupes armés et leurs alliés patentés.


loading...


À LA UNE
Retour en haut