International › APA

Le covid-19 rend « plus pertinent » l’attachement du Sénégal au panafricanisme (Macky Sall)

Le président sénégalais Macky Sall a déclaré vendredi que les nouvelles menaces transfrontalières comme le covid-19 rendent « encore plus pertinent l’attachement de notre pays au panafricanisme. »« Dans un contexte global marqué par de nouvelles menaces transfrontalières comme le covid-19, la vulnérabilité de l’Etat-Nation rend encore plus pertinent l’attachement de notre pays au panafricanisme », a-t-il soutenu à la veille du 60e anniversaire du Sénégal indépendant.

 « L’unité africaine est pour nous un impératif de premier ordre, je poursuivrai sans relâche mes efforts à l’échelle sous régionale et continentale pour un front commun de l’Afrique dans la gouvernance mondiale et la prise en charge de l’impact du covid-19. Quand une crise frappe toutes les économies, les plus faibles sont évidemment les plus affectées », a estimé le chef d’Etat sénégalais.

Par ailleurs, cette crise doit nous faire réfléchir davantage au plan local sur nos « limites et nos vulnérabilités », a-t-il poursuivi, notant que « nous devons encore produire plus, et mieux consommer sénégalais pour être moins dépendants des marchés extérieurs ».

« Je tiens particulièrement à la mise en œuvre accélérée du Programme d’autosuffisance en riz », a dit Macky Sall, assurant que le Sénégal a fait de « grands progrès » dans la production agricole pour assurer sa souveraineté alimentaire. 

En outre, le chef d’Etat a réitéré son appel aux partenaires bilatéraux et multilatéraux à appuyer les efforts de l’Afrique en annulant la dette publique et en réaménageant la dette privée selon des mécanismes à convenir.  Parce que « du reste, la tourmente qui secoue le monde a fini de révéler au grand jour la fragilité de tous les pays et leurs vulnérabilités communes. Alors, il est temps de repenser l’ordre des priorités ».

Humanité et géopolitique


« Il est temps de travailler ensemble à l’avènement d’un nouvel ordre mondial qui met l’humain et l’humanité au cœur des relations internationales », a invité le président sénégalais, appelant ses compatriotes à garder « le cap sur l’objectif d’émergence, par le culte du travail, de la discipline et du civisme ».

 Par ailleurs, « le 60e anniversaire de notre indépendance est moins un aboutissement qu’une étape symbolique ; une halte pour revigorer notre marche solidaire et résolue vers un futur meilleur ».

 « Nous sommes à la fleur de l’âge qui ouvre l’âge de la belle saison. Et l’histoire nous enseigne que c’est en subissant l’épreuve du feu que le fer gagne en éclat. Il en est de même de la Nation pour la sauvegarde de sa liberté. La liberté est un combat de tous les jours », a soutenu Macky Sall.

 A la place du traditionnel défilé civil et militaire qui devait marquer ce samedi 4 avril les 60 ans d’indépendance du Sénégal, c’est uniquement une cérémonie de levée des couleurs, « sobre et symbolique », qui sera organisée et présidée par le président Sall au Palais de la République à cause des « circonstances exceptionnelles liées à la sévère pandémie du Covid-19 ».

 Ainsi toutes les autres manifestations initialement prévues « sont annulées sur l’étendue du territoire national » pour ce soixantenaire dont le thème est : « Le rôle des Forces de défense et de sécurité dans la gestion des pandémies et autres catastrophes ».



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.05.2020

Peintures et gravures rupestres de l’Ennedi : des œuvres préhistoriques qui font la fierté du pays

Les peintures et gravures rupestres de l’Ennedi sont de véritables chefs-d ‘œuvres. Elles présentent de façon artistique le patrimoine préhistorique du pays, tout en conciliant…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut