› Société

Le corps d’un chinois incinéré au Tchad : l’ambassade de Chine fait une sortie

L'Ambassade de Chine réagit sur la mort de son ressortissant incinéré.

L’incinération du corps d’un chinois décédé à N’Djamena à suscité un débat au sein de la population tchadienne.

Un chinois a trouvé la mort à N’Djamena et son corps a été incinéré. Un geste vu de mauvais œil par les tchadiens qui sont attachés à leurs traditions. Pour stopper la polémique, l’ambassade de Chine au Tchad, a apporté certaines précisions.

« L’homme est décédé à cause d’une maladie aiguë, dans le 7ème arrondissement de N’Djaména. Nous tenons à clarifier que le mort n’était pas travailleur pour le chantier du Stade de N’Djamena situé à Mandjafa », a souligné l’Ambassade.


Cette institution a indiqué qu’elle exige toujours de ses ressortissants chinois au Tchad le respect des lois et mœurs locales.


loading...


À LA UNE
Retour en haut