Politique › Actualité

Lac Tchad : le Tchad et l’ONU veulent sauver la zone

Au cours d’un atelier qui a eu lieu le 24 aout dernier, les deux parties ont signé le document du plan de sécurité et de développement pour la province du Lac.

 

Les autorités provinciales avec l’appui des Nations Unies ont élaboré un document qui prend en compte cinq points majeurs. Ce document permettra à la province du Lac de faire face aux nombreux défis sécuritaires, développementaux et environnementaux qui polluent le basin du Lac Tchad. Outre les exactions de la secte Boko Haram, les effets du réchauffement climatique font naître une crise alimentaire dans cette région.

« Ce plan permettra d’intensifier les programmes de résilience et de développement durable. En outre les aspects sécuritaires se focalisent sur le rapprochement des forces de sécurité intérieures et la population ; la lutte contre l’extrémisme violent ; l’amélioration des conditions de vie des plus vulnérables et la sécurisation de l’espace humanitaire en conformité avec les principes de protection, des droits humains et des droits internationaux », décrit le gouverneur de la province du Lac, Mahamat Abali Salah, par ailleurs membre du comité d’élaboration.

D’après le gouverneur du Lac, la crise n’est pas suffisamment prise en compte dans les projets de développement sur le plan international. En plus de cela, l’inaction des institutions internationales est aussi à signaler, car plus les attentes sont long plus les problèmes s’intensifient.  Il encourage les acteurs humanitaires à multiplier d’efforts pour secourir les personnes vulnérables à travers des actions d’urgence et de développement.


Le document examiné et validé sera présenté à la conférence d’Oslo du 3 au 4 septembre prochain. Une rencontre de haut niveau consacrée à la zone du bassin du lac Tchad.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut