International › APA

La sécurité l’alimentaire au menu d’un forum des parlementaires d’Afrique centrale

Le Forum sous-régional des parlementaires d’Afrique centrale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle a démarré, mardi à Brazzaville, en présence du président congolais, Denis Sassou N’Guesso, a constaté APA.Ouvrant les travaux de ce forum, le président congolais a invité les Etats de l’Afrique à faire de sorte que « la nourriture devienne un médicament de base pour les populations de la sous-région ».

Denis Sassou N’Guesso s’est préoccupé de l’alimentation des femmes enceintes et enfants à bas âges qui reste une préoccupation pour l’Afrique centrale, avant d’appeler à « une intégration sous-régionale portée, par entre autre, une agriculture structurante à vocation communautaire ».

Le président congolais a saisi cette occasion pour appeler à « une plus grande autonomisation des femmes et à une égalité des genres », estimant que ces facteurs sont des leviers de sécurité alimentaire et nutritionnelle au sein de la CEEAC.

Ce faisant, il a exhorté les « parlementaires de l’Afrique centrale à quitter le domaine des incantations stériles et à s’engager résolument dans des politiques, des plans et des projets agricoles cohérents et intégrateurs, afin de rétablir l’Afrique centrale dans son rôle incontestable de grenier de l’Afrique ».


« En tant qu’élus du peuple, les parlementaires de l’Afrique centrale devraient être des acteurs de première ligne sur le terrain, au rythme d’un parlementaire un champ », a dit le président N’Guesso.

Selon un rapport onusien, en 2018, trois personnes sur quatre sont sous-alimentées dans la sous-région d’Afrique centrale.

Au Congo, plus de 14,2% des ménages souffrent d’une insécurité alimentaire sévère ou modérée et 73,6% des ménages connaissent une sécurité alimentaire aléatoire.


loading...


À LA UNE
Retour en haut