International › APA

La reprise de l’activité économique au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mercredi s’intéressent à la reprise de l’activité économique et le débat politique sur le période post-Covid-19.+Aujourd’hui le Maroc+ souligne que la reprise des activités dans un environnement encore endémique impose aux entreprises de mettre désormais la santé des salariés en tête de liste des priorités.

Et pour cela, il y a des référentiels à élaborer, des normes à mettre en place et suivre, de nouveaux process à intégrer, de nouveaux réflexes à apprendre, explique la publication, notant que ce n’est plus du luxe ni du facultatif mais de l’obligatoire.

Pour reconfigurer les lieux de travail, les entreprises devront aussi investir dans des installations et des équipements qui n’étaient pas forcément dans leur catalogue d’achats, ajoute le journal, faisant remarquer que cela fera un gros gisement de commandes pour certains fournisseurs et industriels.
+L’Economiste+ écrit que « nul besoin de souligner l’impératif de reprise du travail », notant toutefois qu’ « aucune autorité politique ne prendra cette décision, si les risques restent aussi erratiques ».

« Les plus sensibles à l’absolue nécessité de redémarrer, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) ou les Chambres, ne se sont pas mieux engagées à barrer la route au virus », regrette le quotidien, qui observe que toutes les sociétés n’appliquent pas scrupuleusement les mesures sanitaires.

Pour sa part, +Al Bayane+ revient sur le débat « serein et constructif » qu’avait proposé, les trois leaders des partis politiques du PJD, du PI et du PPS, estimant qu’il s’agit d’une occasion de favoriser l’échange public autour de la crise pandémique qui taraude le pays, mais aussi et surtout sur les perspectives à venir.


Le Maroc serait en face d’un « terrible jour d’après » qui nécessite une large synergie de toutes les forces vives de la nation pour affronter les retombées cruelles de la pandémie, soutient le journal, indiquant qu’il serait nécessaire de se mettre au diapason d’un nouveau souffle démocratique fondé sur un pacte social dont l’objet serait d’assurer la pérennité de la stabilité

Sur un autre registre, +Le Matin+ rapporte que le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a ouvert, mardi, une enquête préliminaire, sous la supervision du parquet compétent, pour déterminer les actes criminels attribués à un acteur marocain qui avait tenu, dans une vidéo, des propos injurieux sur l’Islam et porté atteinte à la sacralité du culte.

Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que les services chargés de la veille informatique ont constaté un contenu numérique relayé sur les réseaux sociaux montrant le suspect, qui était dans un état anormal, tenant des propos blasphématoires contre l’Islam et portant atteinte à la sacralité du culte.

Le communiqué ajoute que les services de la Sûreté nationale ont reçu nombre de plaintes de la part de plusieurs citoyens à propos des mêmes actes criminels, ce qui a nécessité l’ouverture d’une enquête judiciaire.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 05.06.2020

Plateau de l’Ennedi : un vestige culturel et naturel à la beauté exceptionnellement envoutante

Le plateau de l’Ennedi est une succession de massifs que l’on retrouve au Nord du Tchad. Il se situe à 1450 mètres d’altitude. Bien que…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut