International › APA

La presse sénégalaise à fond sur la prorogation du couvre-feu

La prorogation jusqu’au 20 février 2021 de l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu à Dakar et Thiès pour freiner la propagation du coronavirus s’impose aux quotidiens sénégalais reçus ce mercredi à APA.« Lutte contre la Covid-19 : Les mesures dont le couvre-feu prorogé jusqu’au 20 février », rapporte le quotidien national Le Soleil dans sa manchette.

Nos confrères indiquent que les mesures prises pour les régions de Dakar et Thiès restent en vigueur.

Ce qui fait dire à Walf Quotidien que « Macky met une croix » sur les baptêmes, mariages, réceptions, manifestations religieuses. « Le couvre-feu prorogé jusqu’au 20 février, à Dakar et Thiès », renchérit le journal.

« L’état de catastrophe sanitaire proclamé-Dakar et Thiès sous couvre-feu jusqu’au 20 février », note de son côté Libération, informant que le Sénégal totalise 3.664 cas actifs et s’approche des 600 morts liés à la Covid-19.

Toutes choses qui font à Vox Populi qu’il y a « encore 24 jours de couvre-feu à Dakar et à Thiès ».

Mais pour L’ As, avec la prorogation du couvre-feu, il y a « polémique autour d’un acte suspect » car « le gouvernement nargue les Sénégalais ».

« Controverse autour de l’application de la loi modifiant l’état d’urgence et l’état de siège-Le pouvoir sort du bois », titre Sud Quotidien.


Dans ce journal, Aymérou Gningue, président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (majorité) affirme : « Surpris d’entendre des hommes de droit, s’aventurer dans des domaines relevant de la loi et des règlements, sans prendre le soin de vérifier leurs propos ».

« Le couvre-feu n’a pas pris fin. Il est même renouvelé et confirmé par le décret de proclamation de l’état de catastrophe », ajoute Abdou Latif Coulibaly, Secrétaire général du gouvernement.

A sa Une, Vox Populi s’inquiète de l’autre série macabre en dehors de la Covid avec « 6 morts subites en 7 jours ».

Ce journal compte trois décès inexpliqués hier entre Dakar, Touba et Nioro, après les deux d’avant-hier et celui du mardi 21 janvier à Dakar.

De son côté, Libération poursuit l’affaire des 650 kilos de cocaïne saisis et perce « les mystères du labo de Ngaparou ».

« Le Franco-Sénégalais Ousmane Hamady Diaw alias Ouz, qui dispose de trois fausses identités, dirigeait les opérations. Il est signalé en Gambie où près de trois tonnes de cocaïne ont été saisies au Port De Banjul », explique Libération.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut