International › APA

La presse en ligne de Côte d’Ivoire ne doit pas être un «dépotoir» (Président CIJP)

La presse en ligne de Côte d’Ivoire ne doit pas être un « dépotoir » où tout le monde vient se « défouler », a estimé, jeudi à Abidjan, le président de la Commission paritaire d’attribution de la carte d’identité de journaliste professionnel et de professionnel de la communication (CIJP), Vamara Coulibaly.

A la tête d’une délégation de son institution, M. Coulibaly s’est rendu au siège du Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI) pour solliciter l’implication de cette faîtière des médias en ligne de Côte d’Ivoire en vue de «l’assainissement et de la professionnalisation» du secteur.

«Nous sollicitons votre implication pour l’assainissement du secteur (…) La presse en ligne de Côte d’Ivoire ne doit pas être un dépotoir où tous les demi lettrés viennent pour se défouler», a soutenu Vamara Coulibaly, entouré de plusieurs membres de la Commission et du Secrétaire permanant, Mama Fofana.

En retour, le président du REPPRELCI, Lassina Sermé a salué cette démarche de la Commission paritaire qui permet de «recueillir les avis, les observations et les propositions»  des acteurs pour la professionnalisation du secteur.

Les échanges ont notamment porté sur la durée de la carte CIJP qui est d’un an ainsi que le coût qui est de 10 000 FCFA. Selon Mama Fofana, cette durée et ce coût sont des éléments déjà prévus et fixés par la loi qui institue la CIJP.


La valorisation de la CIJP et la numérisation de la procédure de demande de cette carte ont été également évoquées au cours de cette rencontre avec le REPPRELCI qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée auprès des organisations professionnelles des médias.

Créée par la loi du 14 décembre 2004 portant régime juridique de la presse, la Commission paritaire d’attribution de la Carte d’identité de journaliste professionnel ou de professionnel de la communication (CIJP), a pour mission principale l’attribution de la carte d’identité professionnelle.

 Elle est composée de 12 membres issus des différentes organisations professionnelles des médias et de structures publiques du secteur des médias.

Créé en 2006, le REPPRELCI regroupe les acteurs de la presse numérique en Côte d’Ivoire. Cette faîtière des médias numériques ivoiriens s’est donnée pour mission d’organiser, structurer et de promouvoir l’écosystème de la presse numérique en Côte d’Ivoire.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut