International › APA

La politique en vedette dans la presse béninoise

Les journaux béninois de ce lundi s’intéressent aux tentatives de décrispation du champ politique après la tenue, le 28 avril dernier, des élections législatives sans l’opposition.La Presse du Jour annonce la mise sur pied d’un Comité chargé de modifier la Charte des partis politiques. Cette structure, renseigne ce journal, sera composée des députés Augustin Ahounvoebla, Barthélémy Kassa, André Okounlola et Abdoulaye Gounou.

Afrique Express rapporte que ces quatre parlementaires vont travailler avec cinq autres personnalités que sont Dorothée Sossa, le facilitateur du Dialogue politique, Victor Topanou, le rapporteur général du Dialogue politique, Orden Alladatin, 1er rapporteur du Dialogue politique et représentant la mouvance présidentielle, Luc Sinzogan, 2e rapporteur du Dialogue politique et représentant de l’opposition puis Mathurin Koffi Nago.

A en croire Fraternité, le Comité d’experts a « une lourde mission » car il doit faire baisser la tension sociopolitique.


Pour sa part, Le Potentiel informe que « la loi d’amnistie est une solution efficace » pour réconcilier la classe politique béninoise. A en croire ce journal, c’est l’une des recommandations issues du Dialogue politique.

En tout cas, le quotidien Les Pharaons propose « l’amnistie pour panser les plaies de la crise postélectorale ». L’Évènement Précis fait noter que « Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE, opposition) de l’ancien président de la République Boni Yayi est favorable » à cette éventualité.


loading...


À LA UNE
Retour en haut