International › APA

La Convention de la société civile ivoirienne dévoile un plan de riposte contre le Covid-19

La Convention de la société civile ivoirienne a présenté lundi à Abidjan un plan de riposte contre le Covid-19, devant couvrir la période avril-mai et juin 2020, décliné en huit axes.Ce plan trimestriel s’étend sur « avril-mai-juin »  et se veut une « contribution de la Convention de la société civile ivoirienne à la lutte contre la pandémie du Covid-19 » en Côte d’Ivoire, qui enregistre à ce jour 1 150 cas confirmés au Covid-19, a indiqué à la presse son coordonnateur national Mahamadou Kouma, en marge d’une double cérémonie de présentation de ce plan et de remise de kits.

Selon M. Mahamadou Kouma, ce plan d’action de la Convention de la société civile, sera profilé au sein de dix commissions thématiques. Et les actions seront menées sur des bases objectives pour s’assurer de leur efficacité. Un axe portant suivi-évaluation, devrait permettre de recadrer les objectifs. 

« Nous avons dix commissions thématiques au sein de la Convention de la société civile ivoirienne qui sont des pôles d’expertises, à l’image des commissions au plan international, qui embrassent des thématiques transversales », a dit M. Kouma, ajoutant que les études constituent un autre axe de ce plan.

L’un des axes majeurs est celui du renforcement des capacités des observateurs qui seront mis sur le terrain dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19. Ce volet vise à former des agents sensibilisateurs, et ce, de façon continue jusqu’à l’éradication du Coronavirus dans le pays.  

Les actions d’assistance et de solidarité, sont également un axe de ce plan de riposte Covid-19. Elles devraient permettre de rechercher « quelques moyens » et les apporter aux populations vulnérables de « façon symbolique ». Pour M. Kouma, il s’agit de « traduire notre solidarité à ces populations ».

En outre, la Convention de la société civile envisage de faire le monitoring des mesures prises par le gouvernement, un autre axe, qui vise notamment à faire respecter les mesures barrières édictées pour casser la chaîne de propagation du Covid-19.

« Notre travail sera de vérifier cela sur le terrain et même sur le territoire parce que nous avons un maillage territorial qui le permet », a soutenu M. Mahamadou Kouma, qui a fait savoir que toutes leurs coordinations suivaient cette présentation par visioconférence, depuis leur région.

Le travail de sensibilisation devrait par ailleurs faire l’objet d’une centralisation de données. Cette méthode scientifique devrait permettre d’examiner les attitudes sociologiques. Partant, l’axe portant le changement de comportements, va servir à établir des réflexes durables à adopter.  


« Ces thématiques auront pour mission de rendre intelligibles tout ce qui se fera sur le terrain et nous allons acter et documenter tout cela pour donner une base aux actions que nous allons mener, (car) une action qui n’a pas de base théorique est aveugle », a dit M. Kouma. 

« Nous voulons travailler à partir de données concrètes et vérifiables », a-t-il renchéri, faisant observer qu’un autre axe portera sur les débats publics. Il a en outre annoncé le « Projet femme occupez les médias », expliquant que ces femmes formées, vont se prononcer sur les impacts du Covid-19. 

Les membres de la Convention de la société civile auront par ailleurs à réfléchir sur des thématiques telles que Covid-19 et l’élection présidentielle, prévue se tenir le 31 octobre 2020. Au regard des données des études, la société civile donnera son avis sur le processus électoral. 

La Convention de la société civile ivoirienne comprend  plusieurs acteurs de la société : des enseignants chercheurs, des médecins, des sociologues (…). « On a toute la gamme de personnes compétentes et nous disposons de toutes les ressources humaines », s’est félicité M. Kouma.

Le coordonnateur de la société civile ivoirienne, M. Mahamadou Kouma, a appelé à de l’aide financière afin que l’organisation puisse accompagner et soutenir les populations face aux impacts socio-économiques du Covid-19.

La Convention de la société civile ivoirienne a remis des kits d’hygiène composés notamment de seaux à robinet, du savon, du gel hydro alcoolique et de papier mouchoir  à vingt-cinq organes de presse dans le cadre de la sensibilisation pour l’application des mesures barrières édictées par le gouvernement ivoirien.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 05.06.2020

Plateau de l’Ennedi : un vestige culturel et naturel à la beauté exceptionnellement envoutante

Le plateau de l’Ennedi est une succession de massifs que l’on retrouve au Nord du Tchad. Il se situe à 1450 mètres d’altitude. Bien que…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut