International › APA

Juba convoque l’ambassadeur français pour ses critiques contre le gouvernement

Pas d'image

Le Soudan du Sud a convoqué, mardi après-midi, l’ambassadeur de France à Juba, Jean-Yves Roux pour protester contre une déclaration faite par ce dernier critiquant le gouvernement au sujet du meurtre de centaines de civils dans l’Etat d’Unity.Un rapport de l’ONU publié récemment fait état de terribles violations des droits de l’homme commises contre des civils par l’armée et les forces alliées de la SPLA en avril et mai 2018 dans certaines parties de cet Etat.

Selon le rapport, au moins 232 civils ont été tués, dont 35 enfants, 120 femmes et filles victimes de viols collectifs et 132 autres enlevées.

Le sous-secrétaire du ministère sud-soudanais des Affaires étrangères a confié à la presse que le ministère avait convoqué le représentant français au Soudan du Sud pour déposer une plainte officielle sur sa déclaration dans laquelle il critiquait le gouvernement pour l’incident signalé dans l’Etat d’Unity.

« Nous avons partagé avec lui une note de protestation préparée par le ministère des Affaires étrangères sur la base d’une déclaration qu’il a faite publiquement le samedi 14 juillet, lors de la célébration de la fête nationale française », a déclaré Baak Valentino Wol.


Il a accusé le diplomate français d’attaquer injustement le gouvernement à Juba, sur la base de ce qu’il considère comme un rapport discrédité pour une telle « diatribe malavisée ».

Il a indiqué que du point de vue du gouvernement, le rapport de l’ONU était partial et donc très discutable.


loading...


À LA UNE
Retour en haut