Tchad : « 1000 coups de fouet » pour les esclavagistes, selon Cheikh Abdoudahim Abdallah

Pas d'image

Le 1er vice-président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Tchad, Cheikh Abdoudahim Abdallah Ousman a réagi avec fermeté aux pratiques esclavagistes. D’après lui, « la culture tchadienne est bien connue et ce phénomène est venu de l’extérieur. Dans l’Islam, c’est interdit. Je le dit en tant que musulman, en tant que dirigeant. L’Islam en venant, a interdit l’esclavage. Toute personne qui à cette idée dans sa tête, on lui dit que l’Islam est venu pour libérer l’être humain. »

Abdoudahim Abdallah Ousman s’est interrogé sur le sort des auteurs de ces pratiques. « Mais, quel est le sort de ces personnes qui vendent les autres, qui torturent l’être humain comme lui ? Dans l’Islam, si une personne prendre une autre personne qui est libre, pour la vendre, sa punition c’est de lui donner 1000 coups de fouet », a-t-il estimé.




L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut