Nigeria : plus de 30 000 personnes ont fui leur foyer en trois semaines après des attaques de Boko Haram

Pas d'image

On estime que 1,8 million de personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer dans la région du lac Tchad en raison des raids de l’organisation islamiste. Les Nations unies évoquent une « tragédie humanitaire ». Plus de 30 000 personnes se sont réfugiées à Maiduguri, capitale de l’Etat du Borno, dans le nord-est du Nigeria, depuis le 20 décembre, à la suite d’une recrudescence des combats entre l’armée nigériane et le groupe jihadiste Boko Haram, a annoncé l’ONU mercredi 9 janvier.


À LA UNE
Retour en haut