Le Gabon veut réformer son secteur public « dégradé »

Pas d'image

Le Gabon veut réduire le nombre d’agents de son secteur public qui n’a cessé d’augmenter pour un service qui s’est pourtant « dégradé », constatent tous les jours les habitants de ce pays d’Afrique centrale de moins de deux millions d’habitants, dont 150.000 fonctionnaires.

Avec l’appui du Fonds monétaire international (FMI), le gouvernement gabonais vise à faire passer la masse salariale du public en-dessous de 500 milliards de FCFA (762 millions d’euros) par an contre 720 milliards de FCFA (1,1 milliards d’euros) par an en 2017.




L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut