Examen : des candidats au BEF avouent n’avoir pas étudié certains chapitres

Pas d'image

Cette année, le secteur de l’éducation tchadienne a été secouée par de grèves à répétition. D’abord une grève entamée le 29 janvier 2018 qui a duré près de 6 semaines. Ensuite une grève entamée fin mai et qui se poursuit.  Le doute a plané sur l’organisation des examens mais depuis le lundi 2 juillet, les élèves tchadiens de la classe de 3e composent le BEF. Avec à peine 6 mois de cours, l’interrogation se pose sur le contenu des épreuves. Nous nous sommes rapprochés des élèves du centre de Walia juste après leur sortie des salles d’examen pour nous enquérir des conditions dans lesquelles ils sont amenés à composer surtout sur le contenu des cours dispensés en classe.




Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut