Burundi: les évêques jugent le moment inopportun pour amender la Constitution

Pas d'image
 Les évêques de l’influente Eglise catholique du Burundi jugent inopportun le moment choisi pour amender la Constitution, à deux semaines d’un référendum très controversé qui devrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester au pouvoir jusqu’en 2034.

Dans une déclaration parvenue jeudi à l’AFP, la Conférence des évêques de la première Eglise du Burundi explique sa position parce qu’elle décrit comme un climat de peur régnant dans le pays en proie à une profonde crise politique depuis trois ans.




Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut