11 jours de garde à vue : « aucun tchadien ne mérite de vivre une telle situation », dénonce un avocat

Pas d'image

Suite à un mandat d’amener émis par le procureur de la République près le tribunal de N’Djamena, Oumar Magadi a été interpellé vendredi 6 juillet à Moundou et déféré le mardi 12 juillet à N’Djamena où il est en garde à vue dans les locaux de la Section Nationale de la Recherche Judiciaire (SNRJ). Les éléments en faction devant la SNRJ interdisent formellement à ses avocats et à sa famille d’accéder à Oumar Magadi, dans son lieu de détention, prétextant qu’ils ont reçu des instructions très fermes de leur chef hiérarchique en ce sens.




Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut