Eco et Business › Agro-industrie

Industrie : une société chinoise construit un parc industriel

Il s’agit de l’entreprise Soluxe International. La cérémonie de pose de la première pierre  a eu lieu ce 11 juin dans la zone industriel de Djarmaya.

 

Le ministre tchadien des Mines, du Développement industriel, commercial et de la Promotion du secteur privé, Youssouf Abassalah,  a procédé hier 11 juin au lancement des travaux de la construction du  noveau parc industriel de la société chinoise Soluxe International. Les travaux seront réalisés par l’entreprise chinoise elle-même et s’étendront sur une surface totale de 25 kilomètres carrés.

Pour la somme de 2,8 millions de dollars (environ 1400 milliard FCFA), il est question essentiellement de la construction d’une artère d’une longueur de 1.500 mètres et d’une largeur de 13 mètres du parc industriel. Sur Xihnua on peut lire que « l’ambassadeur de Chine au Tchad, Wu Jie, a loué l’importance de ce parc industriel qui attirera des investisseurs de Chine et d’autres horizons. Il a salué l’état de santé des relations sino-tchadiennes grâce à l’implication des dirigeants des deux pays.

Rappelons cependant que la réalisation de cet ouvrage est la résultante d’une convention le Tchad et l’entreprise Soluxe International. Wu Lie explique les contours de cette convention : « L’objet principal de la convention est d’accompagner la société chinoise pour la réalisation de ses projets d’investissement, à savoir la construction d’un complexe hôtelier et d’une zone industrielle en deux phases devant aboutir à l’installation d’un certain nombre d’unités industrielles ».


Parmi les usines dont il est question, on peut citer des usines de fabrication de sacs en polypropylène, d’articles en plastiques (seaux, chaises), de sacs tissés, d’eau minérale, de structures métalliques et de fers à béton. Pour le ministre Abassalah F, « La signature de cette convention avec Soluxe tout comme la réalisation de ces investissements par cette société entrent dans la droite ligne de la dynamisation des relations d’amitié et de coopération entre le Tchad et la Chine qui se sont considérablement développées ces dernières années ».

Comme un contract c’est donnant donnant, le gouvernement tchadien a pour sa part a attribué à 1 franc symbolique le site de Djarmaya et un autre terrain d’environ 180.000 mètres carrés à Ndjari, dans le 8e arrondissement de N’Djaména, sur lequel est construit le complexe hôtelier, selon xinhua.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut